« La vie des laboratoires franco-chinois » numéro 09 [中文]

La deuxième Convention sur « la coopération franco-chinoise en R&D&I » organisée par le Service Scienti- que de l’Ambassade de France les 7 et 8 juin derniers a été l’occasion de présenter les liens qui unissent le CNRS avec le monde de l’entreprise (contrats de recherche, politique de brevets, création de start-up) et notamment dans le cadre des UMI (UMI E2P2L à Shanghai en partenariat avec la société Rhodia). Le CNRS se présente comme un acteur majeur de la coopération scienti- que franco-chinoise, totalisant près des 2/3
de l’ensemble des plateformes de recherche franco-chinoises.

Ce nouveau numéro de « La vie des laboratoires franco-chinois » donne la parole à Francis Leboeuf, co-directeur du LIA 2MCSI qui partage avec nous sa vision du LIA à mi-mandat. Nous sommes aussi heureux d’annoncer la création prochaine d’un nouveau LIA sur l’Informatique du Développement Durable (LIA en cours de signature) entre l’Institut Technologique de Harbin (HIT) et le Laboratoire LIMOS : Informatique, Modélisation, Optimisation des Systèmes du CNRS, l’Université Blaise Pascal et l’Université d’Auvergne (premier LIA associé avec le HIT) et le renouvellement des laboratoires internationaux associés (LIA) ORIGINS et LSE dans les domaines respectifs de la Cosmologie (planètes extrasolaires, instrumentation spatiale et sol) et des Energies durables (amélioration énergétique et environnementale).

Dans la rubrique FOCUS, Thomas Corpetti et Antoine Lefebvre, du LIAMA, nous livrent les premiers résultats d’un travail de recherche qui vise à étudier les transformations immobilières de 1966 à 2010 à Pékin en utilisant des outils informatiques d’analyse d’images satellitaires. Ces outils doivent permettre à terme de mieux appréhender les évolutions économiques et sociales induites par les transformations urbaines. Enfin Jan Matas nous présente la plateforme JoRISS à Shanghai dont le CNRS est un des partenaires, pour la recherche et
le développement des Sciences de la nature, du vivant et des Sciences humaines et sociales.

Le bureau du CNRS vous informe d’un changement de traduction en chinois du nom « CNRS ». Nous avons souhaité reprendre l’ancienne traduction chinoise, beaucoup plus proche du sens français, où le terme de « Centre » de la recherche est remis en avant, contrairement au sens d’« Institut » qui ressort dans le nom chinois actuellement utilisé. Nous espérons avec ce retour à l’ancienne traduction, lever les remarques et ambiguïtés que certains de nos partenaires n’ont pas manqué de nous signaler. Nous les en remercions.

Bonne lecture

Patrick NEDELLEC - Directeur du Bureau du CNRS

JPEG

PDF - 3.5 Mo
Newsletter 9
(PDF - 3.5 Mo)

Dernière modification : 04/11/2020

Haut de page