La question du patrimoine historique urbain, entre démolition et nouvelle attractivité [中文]

Un thème central, à l’heure où la question de la conservation du patrimoine prend une ampleur sans précédent en Chine.

Le Service de coopération et d’action culturelle – Institut français de Chine du Consulat général de France à Wuhan organise un café SHS (sciences humaines et sociales) sur le thème du patrimoine.

JPEG

La préservation du patrimoine, une question récente devenue centrale

Très souvent la logique de démolition pratiquée en Chine a été associée à une culture privilégiant l’immatériel. A cela se sont greffées les représentations révolutionnaires des années 1958/1968, souhaitant détruire « le monde ancien » pour en bâtir un nouveau. Enfin, plus près de nous, les démolitions sont expliquées par des besoins, impérieux, de croissance et d’aménagement répondant aux pressions démographiques, sociales et économiques.

Pourtant, au rejet de l’ancien temps et, en particulier, des concessions européennes, synonymes de l’impérialisme occidental, ont succédé des politiques de préservation, progressivement mises en place.

Certes, pour l’instant, les mesures de sauvegarde sont principalement destinées aux bâtiments nobles et/ou emblématiques, tel l’ancien consulat d’Allemagne devenu le siège de la mairie de Wuhan.

Or, si la Chine a, bien entendu, une histoire et un présent spécifiques, sa relation au patrimoine urbain n’est pas si différente des processus rencontrés ailleurs, en France notamment. Dans ce cadre, nous soulignerons les grandes articulations françaises, et parfois étrangères, ainsi que leurs problématiques, pour mettre en perspective la situation chinoise.

Langue : français (traductions ponctuelles en chinois, si nécessaire)
Date  : jeudi 18 septembre 2014
Heure  : 18h
Lieu  : Café Javair, 7 Tianjin Lu, Hankou, Jianghan District (Wuhan)
爪洼空气,江岸区汉口天津路7号 Tél :027-82811233
Intervenant  : Mr Franck Chignier-Riboulon (Université Clermont-Ferrand)
Franck Chignier-Riboulon, agrégé de géographie, docteur en géographie, est professeur de géographie à l’université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand.
Ses domaines de recherches et d’expertise sont les politiques d’intégration, les politiques urbaines, les politiques de développement, la marginalité et le renouveau de territoires et logiques collectives.

Dernière modification : 18/09/2014

Haut de page