Entretien avec le groupe Théodore, Paul & Gabriel

Entretien de la Lettre de Shanghai avec le groupe pop-folk-rock français Théodore, Paul & Gabriel, à l’occasion de la Fête de la musique.

JPEG - 51 ko
Théodore Paul & Gabriel

La Lettre de Shanghai : Théodore, Paul & Gabriel est un groupe pop-folk-rock fondé en 2009. Pouvez-vous revenir sur la création du groupe : d’où viennent vos références musicales, et comment avez-vous débuté ?

TP&G : On s’est rencontrées (Clémence et Pauline) en 2006 dans un bar, on avait des amis en commun et on a tout de suite commencé à jouer de la guitare ensemble. On s’est rendu compte qu’on était toutes les deux fans de la pop rock anglo-saxonne des 60s et 70s donc au début on reprenait toutes les chansons d’Eric Clapton, Bob Dylan, des Beatles, de Janis Joplin etc... Puis on a eu envie de composer nos propres chansons et c’est là que le groupe est né. On a commencé par écumer toutes les petites salles parisiennes puis on a signé avec un label et on a sorti un premier album en 2012 qui s’appelait Please Her, Please Him. Louise nous a rejoint à la basse en 2014 et on a enregistré notre deuxième album We Won’t Let You Down ensemble.

LDS : Pourquoi avoir choisi trois prénoms masculins ? Quelle est leur signification et cela influence-t-il votre façon de faire de la musique ?

TP&G : On a choisi ces trois prénoms masculins pour souligner et s’amuser du fait que le milieu de la musique est encore très masculin. Il y a encore beaucoup de préjugés négatifs sur les filles qui font de la musique, on entend beaucoup de "c’est bien pour une fille" alors qu’il y a plein de filles bourrées de talent et très fortes en musique ! On voulait que les gens écoutent notre musique de façon neutre, pas en se disant "c’est un groupe de filles" mais juste "c’est un groupe de musique".

C’est aussi une référence à des groupes des années 60 qu’on aime beaucoup comme Simon & Garfunkel, Crosby, Still & Nash ou Peter, Paul & Mary.

LDS : Il s’agit de votre première tournée de concerts en Chine. Qu’attendez-vous de cet événement, et quel est l’intérêt pour vous de vous produire en Asie ?

TP&G : On est très impatientes et curieuses de jouer en Chine, personne dans le groupe n’y est encore allé donc ce sera une grande première pour tout le monde !

C’est toujours très intéressant et enrichissant pour nous de jouer à l’étranger parce que c’est une très belle façon de découvrir une culture et c’est toujours émouvant de pouvoir jouer notre musique et de connecter avec des gens si loin de chez nous.

LDS : Votre second album est sorti il y a peu, en mars 2015, vous donnez un concert en Chine pour la Fête de la musique dans un mois… Comment envisagez-vous l’avenir après tout cela, quels sont vos projets pour la suite ?

TP&G : On a plein de projets ! On va d’abord continuer à tourner en 2015 et 2016, on fait plusieurs festivals cet été dont les Francofolies de la Rochelle, on travaille sur quelques projets vidéos pour cet automne pour accompagner We Won’t Let You Down et on commence à réfléchir au troisième album.

Dernière modification : 02/06/2015

Haut de page