Entretien avec Inès Breton sur la littérature française en Chine

Inès Breton, responsable de l’Arbre du Voyageur à Shanghai, librairie et club de lecture francophone à Shanghai, a accordé une interview à la Lettre de Shanghai le 24 octobre 2014 en écho au thème retenu ce mois-ci.

Lettre de Shanghai  : Quelle est la part du public français et chinois parmi vos clients ? Y a-t-il aussi des lecteurs d’autres pays ?

Inès Breton  : Majoritairement un public de langue maternelle francophone - français, belge, suisse, canadien - mais aussi des Italiens, des Espagnols, se tournant vers des lectures en français faute de trouver une offre de lecture dans leur langue. Et bien sûr, beaucoup d’étudiants et de professeurs d’université chinois.

LDS : Quels sont les profils des lecteurs Chinois qui viennent à l’Arbre du Voyageur ?

IB : Le public chinois se compose de Chinois ayant étudié en France, avec un très bon niveau de français, d’étudiants de la langue française de Shanghai et de sa région : Hangzhou, Suzhou, ainsi que des professeurs d’université.
Il arrive aussi que nous ayons des parents non francophones à la recherche de livres en français ou d’histoires à écouter pour leur enfant ou des personnes souhaitant commencer un apprentissage du français.

LDS : Certains auteurs français sont des poids lourds dans l’imaginaire littéraire des chinois, à l’image de Romain Rolland, Jean-Paul Sartre ou Simone de Beauvoir. Les goûts des lecteurs chinois ont-ils changé ? Quelles nouvelles tendances reflètent les ventes ?

IB : L’évolution de la demande en littérature française va de pair avec les auteurs traduits et leur travail de promotion en Chine. Ainsi David Foenkinos, présent au dernier salon du livre, est très apprécié. Le Clezio, bien que contemporain, est déjà considéré comme un "classique" et est invité régulièrement par les universités chinoises. Et bien sûr Modiano, qui était déjà très demandé avant sa nomination au prix Nobel de littérature.

LDS : Constatez-vous un effet Modiano auprès du public chinois ?

Bien sûr, mon stock Modiano était écoulé en une journée et celui des éditeurs en France également. Il faudra donc attendre la fin du mois pour ravir les lecteurs de Modiano.

Propos recueillis par Florence GEOFFROY

Dernière modification : 08/01/2015

Haut de page