La forte industrie chinoise des technologies propres

Selon un rapport commandé par l’organisation WWF et qui a été dévoilé lors d’une conférence sur l’industrie à Amsterdam, la Chine occupe la deuxième place derrière le Danemark en termes de revenus issus de la production d’énergie éolienne et d’autres technologies propres, les Etats-Unis se plaçant en 17ème position.

Le Danemark tire 3,1% de son PIB de la production d’énergie renouvelable et des technologies d’efficacité énergétique, soit environ 6,5 milliards d’euros, la Chine 1,4% et les Etats-Unis 0,3%. En termes financier, la Chine se place toutefois en première position avec 44 milliards d’euros. Le rapport a été réalisé par Roland Berger Strategy Consultants, un cabinet de conseil international basé en Allemagne. Celui-ci a interrogé, à travers 38 pays, associations, banques, investisseurs, ainsi que l’Agence Internationale de l’Energie. Le rapport se fonde sur les gains de production d’énergies renouvelables comme les biocarburants, les éoliennes, les équipements thermiques et les technologies d’efficacité énergétique telles que l’éclairage basse consommation ou l’isolation.

Jusqu’à présent, la production massive de cellules solaires chinoises était destinée au marché d’exportation, mais la tendance a évolué et la Chine produit désormais des systèmes solaires pour son marché intérieur, comme le pays l’a fait pour le marché de l’éolien il y a quelques années, précise Van den Berg, qui a analysé les données pour la firme consultante.

Pékin, science.pekin-amba@diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 01/06/2011

Haut de page