La finance durable [中文]

M. Dhafer SAIDANE, professeur de finances à la SKEMA Business School, a profité de son séjour au campus de l’école à Suzhou pour se rendre à Shanghai et donner une conférence sur la finance durable devant les membres du Club France Finance à la Chambre de commerce et d’industrie française en Chine (CCIFC). Cette intervention s’est déroulée à la Chambre de commerce de Shanghai.

Au cours d’une conférence organisée par Club France à Shanghai et intitulée : « Performances durables - Nouvelle évaluation de l’efficience des banques : une application aux banques françaises », M. Dhafer SAIDANE a présenté ses travaux portant un nouveau système d’évaluation des institutions financières basé sur des principes de développement durable et d’une responsabilité civile accrue des banques.

M. SAIDANE lors de la conférence à Club France - JPEG

A l’heure où le système bancaire est dominé par la recherche du profit et où les produits financiers se distancent dangereusement de l’économie réelle, il apparaît urgent à M. SAIDANE d’introduire de nouveaux critères d’évaluation de la qualité des services offerts par les banques. Pour Dhafer Saïdane, sept péchés capitaux expliquent l’instabilité actuelle du système bancaire : les conflits d’intérêts, le manque de transparence, la recherche excessive du profit, une vision sur le court terme, la croyance en une demande illimitée, et la prise de risque inconsidérée. Face à ces pratiques dangereuses, il est nécessaire d’opérer une transition vers des principes de stabilité, de durabilité et de responsabilité sociale de la finance.

Les tentatives de régulation n’ayant pas eu les résultats escomptés, M. Dhafer SAIDANE préconise le changement par l’introduction d’un indicateur de mesure multi-critères de l’efficacité des banques basé sur la prise en compte de l’intérêt de six parties : régulateurs, actionnaires, clients, cadres dirigeants, employés, et société civile. Cet indicateur mesure à parts égales la performance des banques pour chacun de ces six critères et permet d’obtenir une notation synthétique des banques. La reconnaissance de cet indicateur dans l’évaluation des performances des banques par les agences de notation et les banques elles-mêmes pourrait favoriser l’adoption de pratiques moins destructrices basées sur une vision à long terme.

Suite à cette présentation, M. Dhafer Saïdane a répondu aux questions du public. Les discussions ont porté sur la manière d’appliquer ces nouveaux critères d’évaluation aux banques chinoises et sur les moyens les plus efficaces de favoriser l’évolution des pratiques du secteur financier en Chine et dans le monde. Ces discussions animées se sont poursuivies lors d’un cocktail dînatoire offert par Campus France Shanghai.

M. SAIDANE devant son auditoire - JPEG

M. Dhafer SAIDANE est docteur en économie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, maître de conférences habilité à diriger des recherches (HDR) à l’Université Lille 3 et professeur à la Skema Business School. Il est expert auprès des Nations Unies (commissariat à l’énergie atomique) et intervient auprès du Centre de formation de la profession bancaire (CFPB). Il enseigne dans de nombreuses institutions universitaires dont l’École des Mines de Douai, l’Université de Sfax, l’ESC de Tunis, Wuhan University–WTO Institut (Chine). Il dirige la licence professionnelle Assurance, banque, finance en formation continue à l’Université Lille 1.

Dernière modification : 15/08/2014

Haut de page