La finance durable : nouveau concept de l’économie et de la finance pour le XXIème siècle [中文]

Le service de coopération et d’action culturelle – Institut français de Chine du Consulat général de France à Wuhan et l’université de Wuhan ont conjointement organisé du 17 au 21 Décembre 2012 des conférences animées par Saidane Dhafer, économiste, professeur à l’université Lille 3. Ces rencontres ont permis aux chercheurs et étudiants de s’interroger sur l’évolution du système financier mondial et sur les défis opportunités et menaces de poser les fondamentaux d’une finance durable.

Dans le cadre d’une mission de formation et de recherche dispensée par M. Saidane Dhafer auprès des équipes enseignantes et des étudiants de français et d’économie des universités de Wuhan et de Jianghan, plusieurs conférences-débats et tables rondes ont été organisés sur le thème de la finance durable : nouvelle finance du 21eme siècle.

L’objet de ces rencontres vise à favoriser les collaborations universitaires en économie. Les échanges qui se sont tenus en interaction avec des publics variés ont permis d’approfondir la réflexion sur la durabilité du système financier mondial.

En introduction de ses interventions M. Dhafer a rappelé les débats passionnés qu’entretiennent depuis le 19eme siècle les économistes sur les questions liées à l’Etat et à ses rapports avec l’économie, avant de faire le constat d’une situation actuelle marquée par une hyperfinaciarisation et un recul croissant de l’Etat. Le périmètre des banques durables acteurs fondateurs d’une finance maitrisée a ensuite été présenté : des produits compréhensibles et moins complexes, des risques mieux évalués (fréquence/impact), une maitrise de la taille des banques de l’aléa moral et des garanties publiques, l’adoption de pare-feu pour limiter les processus de contagions. Ces dimensions tiennent compte des enseignements de la crise et mettent en avant la complexité de la banque durable : sa dépendance à l’environnement réglementaire (règlementation sur la séparation des activités), le nécessaire changement de modèle économique. Ce dernier est alors basé sur le paradigme C-G-R (Croissance – Gouvernance – Risques) : une gouvernance permettant des produits financiers traçables et compréhensibles de tous accompagnée d’une intermédiation fondée sur un risque mesuré, l’absence d’exploitation de l’aléa moral qui n’est alors plus encouragé par une course à la taille des banques.

Les échanges se sont poursuivis dans le cadre d’une table ronde avec les chercheurs du Centre de Recherche du développement économique de l’université de Wuhan. Les discussions ont porté sur la croissance chinoise et le caractère durable de ses banques. En écho au rôle /services apportés par les banques pour accompagner le développement de la Chine, les chercheurs ont pu identifier des pistes d’analyse comparée entre la France et la chine.

JPEG - 81.3 ko
De haut en bas : Les chercheurs du centre de recherche du développement économique de l’université de Wuhan (M. YE Yonggang, M. JIANG Chun, M. HUANG Xian) – conférence donnée aux étudiants de l’école d’économie et de gestion de l’université de Wuhan, les participants du café Eco, conférence donnée aux étudiants de français de l’université Jianghan

La mission de M. Dhafer fut également l’occasion de lancer le 1er café Eco sur le thème : évolution du système financier mondial : quelle place pour la Chine ? Faisant suite aux différents cafés philo organisés par le service de coopération et d’action culturelle – Institut français de Chine du Consulat général de France à Wuhan, cette première initiative a permis de réunir une quarantaine d’enseignants et étudiants chinois francophones ainsi que des étudiants français résidents à Wuhan.

Présentation de M. Saidane Dhafer

Dhafer Saïdane est maître de conférences habilité à diriger des recherches à l’Université Lille 3 et chercheur à SKEMA Business School. Il est expert auprès des Nations unies. Auteur de nombreux articles et ouvrages sur le secteur financier.

  • « La finance durable : une nouvelle finance pour le XXIème siècle ? » Paru le 12/10/2011, RB Edition, Ouvrage collectif sous la direction de Dhafer Saidane, Pascal.
  • Sonia Rebai, Mohamed Naceur Azaiez , Dhafer Saidane, “Sustainable performance evaluation of banks using a muti-attribute utility model : an application to French banks”, Procedia Economics and Finance 2012, volume 2, 2012, pp 363-372, 2nd Annual International Conference on Accounting and Finance (AF 2012) and Qualitative and Quantitative Economics Research (QQE 2012).
    PDF - 472.7 ko
    (PDF - 472.7 ko)

Observatoire international de la finance durable

Présidé par Georges Pauget et dirigé par Dhafer Saïdane.
Structure de recherche associant des enseignants chercheurs de SKEMA, des universités de Paris I, Paris X, Paris Dauphine, Lille 2, Lille 3 et de l’IHEID de Genève. Parmi le travail concret que se fixe l’OIFD figure la création d’indices statistiques permettant de mesurer les progrès accomplis en matière de finance durable. L’OIFD a pour objectif de publier tous les ans, dans le cadre de son rapport annuel, un indice de la finance durable (IFD). Cet indice synthétique s’appuie sur des indicateurs financiers et extra-financiers (volatilité des marchés, écarts de rémunération, qualité de la gouvernance, etc.)
http://www.revue-banque.fr/risques-reglementations/article/observatoire-international-finance-durable

Programme des interventions de M. Dhafer à Wuhan :

  • Conférences :
    « Transition ou agonie : où est l’état stratège ? Vers une finance durable maitrisée par l’Etat »
    Conférence à l’Université de Wuhan, département de français le 18/12/2012
    Conférence à l’Université Jianghan, département de français le 19/12/2012
    « Sustainable performance-new evaluation of banking efficiency : an application to French banks »
    Conference at the School of economics and management, Wuhan University, 20/12/2012
  • Table ronde Organisée le 20/12/2012 avec le Centre de recherches du développement économique, Université de Wuhan.

Thème : Les banques durables : vision croisée France-Chine.
Le Centre de recherches du développement économique est un laboratoire clé national. Créé en 1990 par le Professeur TAN Chongtai, pionnier de l’économie du développement en Chine, le centre axe ses recherches autours de trois thèmes principaux : l’économie du développement, les liens entre industrialisation et urbanisation en Chine, et le processus d’industrialisation des pays émergents.
Site internet : http://cedr.whu.edu.cn/english/en/2011-11-29/5195941.html

  • Café Eco
    L’évolution du système financier mondial : Quelle place pour la Chine ?, Premier Café Eco, organisé par le service de coopération et d’action culturelle – Institut français de Chine du Consulat général de France à Wuhan. Café Feeling, 332, Rue BAYI, Wuchang. 19/12/2012 à 18h30.

JPEG

Dernière modification : 21/01/2013

Haut de page