La communication au service de la santé [中文]

Le 22 avril dernier s’est tenu à Nankin un Séminaire franco-chinois sur les technologies de l’information et de la communication pour la santé. Ce séminaire était co-organisé par le Centre de Recherche en Information Biomédicale sino-français (CRIBs), dans le cadre du programme chinois « 1000 talents ».

Le CRIBs est un laboratoire International Associé (LIA) porté par l’Université du Sud-Est, l’Université de Nankin, l’Université Rennes 1 et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Il s’appuie sur le Laboratoire Image, Science et Technologie (LIST) de l’Université du Sud-Est (SEU) et sur le Laboratoire de Traitement du Signal et de l’Image (LTSI) de l’université Rennes 1.

La collaboration entre le LIST et le LTSI, initiée sur un mode informel dès 1989 et dont l’activité est centrée sur les signaux et images pour la médecine, fête cette année ses trente ans.

JPEG De gauche à droite, les invités d’honneur : A. Hernandez, P. Flandrin, J. Troccaz, M. Rochette, B. Gibaud, J.-L. Coatrieux, Y. Shang, B. Li.

Ce séminaire a rassemblé, autour de Jean-Louis Coatrieux, directeur de recherche émérite de l’Inserm et bénéficiaire du programme « 1000 talents », et des professeurs Huazhong SHU et Lofti SENHADJI, co-directeurs du CRIBs, des experts français et chinois de très haut niveau du domaine parmi lesquels :

- Patrick Flandrin, Directeur de recherche du CNRS à l’ENS de Lyon et membre de l’Académie des sciences française ;

- Le professeur Baoshing LI, Directeur du Centre d’imagerie médicale et d’ingénierie en radiothérapie du Shandong, formé au LIST ;

- Bernard Gibaud, chercheur Inserm spécialiste d’imagerie neuronale au LTSI ;

- Jocelyne Troccaz, directrice de recherche du CNRS à Grenoble, spécialiste des interventions médicales assistées par ordinateur et membre de l’Académie de chirurgie française ;

- Yuanyuan SHANG, professeure en ingénierie de l’information à l’Université normale de la capitale, à Pékin, et vice-présidente de l’Association pour l’intelligence artificielle de Pékin ;

- Alfredo Hernandez, directeur de recherche de l’Inserm qui dirige l’un des groupes du LTSI à Rennes ;

- Michel Rochette, qui, après avoir fondé une startup dans le domaine de la simulation numérique, dirige aujourd’hui un petit groupe de recherche au sein de l’éditeur de logiciels spécialisé ANSYS, orienté vers les applications médicales.

Au total, ce sont plus d’une vingtaine d’invités français du domaine du traitement du signal et de l’imagerie appliqués à la médecine, qui sont venus à Nankin participer à ce séminaire et rencontrer leurs homologues chinois. Il est à noter que, côté français comme côté chinois, de nombreux acteurs venus d’autres laboratoires et même de l’industrie étaient présents.

JPEG Monsieur Gaëtan Messin, attaché pour la science et la technologie au Consulat Général de France à Shanghai, et le Professeur SHU Huazhong, codirecteur chinois du CRIBs

L’attaché pour la science et la technologie du consulat général de France à Shanghai, Gaétan Messin, a souligné la place centrale qu’occupe la coopération scientifique et technologique entre la France et la Chine.

Il a salué cette collaboration stable et durable qui va aujourd’hui bien plus loin qu’une collaboration entre deux équipes de recherche : elle crée des liens entre les communautés scientifiques du domaine à l’échelle de nos deux pays, y compris dans le secteur industriel comme en atteste la présence d’entreprises chinoises et françaises innovantes, et dans le secteur de la coopération universitaire avec la création d’un Institut Franco-Chinois de formation établi depuis l’an dernier entre SEU et Rennes 1 qui propose 4 cursus de master et 5 filières de doctorat conjoints aux étudiants.

JPEG

Dernière modification : 10/06/2019

Haut de page