Gazette de Changhai - 88 : Le Corps des Volontaires de Changhai

Le Corps des Volontaires de Changhai, créé en 1853, réunissait les étrangers s’étant portés volontaires pour défendre les Concessions. A l’aube de la deuxième guerre mondiale, il comptait 2000 hommes et était composé de 23 unités réparties selon les nationalités ou les fonctions de défense. Les volontaires français portaient fièrement les insignes de leur unité et leurs faits d’armes se trouvaient récompensés par des décorations.

Une institution de défense créée en 1853

Avec les premiers troubles dans la région de Changhai, les étrangers qui commençaient à peupler la ville sentirent très vite le besoin de s’entraider afin d’assurer une sécurité toute relative à l’intérieur du périmètre des Concessions.
C’est ainsi que Le Corps des Volontaires de Changhai (Shanghai Volunteer Corps) vit sa formation autorisée par une réunion des représentants de l’Angleterre, de la France et des Etats-Unis qui se déroula le 12 avril 1853.

Ce jour-là, un comité de défense fut élu, comprenant cinq citoyens anglais et américains. Les résidents de Changhai préférèrent, lorsqu’ils prirent cette décision, ignorer la politique de neutralité voulue par leurs gouvernements pour préparer la défense de la ville en cas de troubles majeurs avec les Taipings.

Avant de sombrer dans les troubles de la deuxième guerre mondiale, Changhai comptait entre 60 000 et 70 000 étrangers.

Au début des années trente, cette population était composée de 48 nationalités différentes et ne représentait que 2,23% des habitants de la ville totalisant plus de 3.120.000 individus.

La croissance démographique de la ville fut si rapide qu’en 1934 sa population fut estimée à 3.425.000, ce qui la plaçait au cinquième rang des villes les plus peuplées du monde.

La concession française comptait à cette époque 475 000 habitants dont 2.400 Français, 11.500 Russes ayant fui la Russie et la Manchourie et 5.500 d’autres nationalités.

A l’aube de l’invasion japonaise, la défense de Changhai était assurée par :
- le 4° régiment de Marines des Etats-Unis, comptant alors environ 1900 hommes,
- le 2° bataillon du régiment britannique du Worcestershire, totalisant environ 1600 hommes,
- la force navale de débarquement japonaise de 2100 hommes,
- et les forces françaises, fortes de 1600 hommes.

JPEG - 91.8 ko
Insigne du Shanghai Volunteers Corps

Le microcosme du Corps des volontaires, image d’un Changhai cosmopolite

Le Corps des Volontaires était quant à lui formé d’un peu plus de 2000 hommes.

Le Corps eut à intervenir lors de toutes les crises qui émaillèrent l’histoire des Concessions Internationales de Changhai, et notamment lors des incidents de 1932 et l’invasion japonaise de 1937.

La composition du Corps reflétait le cosmopolitisme de la ville, montrant ainsi un rare degré d’intégration des différentes populations qui, si elles restaient souvent homogènes au niveau de l’unité, acceptaient de se trouver dans la même armée. Ainsi chaque année au cours de la revue, le Corps défilait avec ses mitrailleuses, ses tanks massifs et ses canons du dernier modèle sous les vivats de la foule venant le regarder.

Le Corps des Volontaires de Changhai était constitué de 23 unités. Les différentes unités se différenciaient par leur nationalité ou leur fonction. Il y avait ainsi l’unité des Américains, des Anglais, des Français, des Écossais, des Japonais, des Portugais, des Philippins, des Chinois, ainsi que le régiment russe.

Pour les fonctions, les unités se spécialisaient dans les disciplines de défense : mitrailleurs, batterie légère, batterie de terrain, blindés, communications, interprétariat, …

Il est à noter que seuls les Russes étaient payés, tous les autres étant volontaires.

L’armement de l’unité blindée était essentiellement constitué d’automitrailleuses de fabrication locale à partir de véhicules équipés d’un blindage et d’une tourelle armée d’une ou deux mitrailleuses de petit calibre.

Dans la Concession française, ces automitrailleuses furent partiellement remplacées par les AM White-Laffly à partir des années 30.

La marque française Laffly avait été fondée en 1849 et démarra dès 1912 à Boulogne-Billancourt la fabrication de véhicules armés. De 1930, jusqu’à la fin de la deuxième guerre mondiale elle fabriqua des camions militaires, des véhicules spécifiques pour la voirie et l’incendie ainsi que des utilitaires, notamment en collaboration avec Hotchkiss pour la réalisation de voitures, ambulances et camions-citernes.

Les décorations des volontaires français

Les volontaires étaient identifiés par des insignes et leurs faits d’armes donnaient lieu à des promotions de grade et étaient récompensés par des décorations.

Les insignes connus du Corps des Volontaires Français étaient :
- un insigne de casque à la grenade enflammée portant les initiales en capitales "V.F.".

PNG

- un insigne de boutonnière en forme d’écu ancien aux couleurs tricolores portant en chef l’inscription sur deux lignes "Volontaires Français".

PNG

Les volontaires de l’unité blindée pouvaient également porter un insigne illustrant leur discipline et qui prenait la forme d’un blindé AM White-Laffly.

PNG

PNG

La composition d’un Corps formé par de multiples nationalités de la communauté étrangère de Changhai trouvait ainsi un "modus vivendi" lui permettant de construire une institution qui fonctionnait. Mieux même, les nationalités arrivées ultérieurement pouvaient s’y intégrer sans problèmes.

De plus ce n’était pas une institution qui vivait sur ses acquis. Sans arrêt elle se modernisait, recevait du matériel neuf et performant, ce qui la rendait efficace.

C’était donc une preuve que le pragmatisme marchand des autorités de Changhai permettait de trouver et de mettre en œuvre des solutions internationales dont la finalité était de faire régner un climat propice à l’épanouissement de la ville.

Cette fin des années trente nous donne l’occasion de faire le point sur une des institutions créée par les Français à Changhai : la faculté de médecine de l’Université Aurore. C’est ce que nous verrons dans notre prochain article. Restez branchés…

PNG - 83.1 ko
Automitrailleuse dans les rues de Changhai
PNG - 106 ko
Corps de Volontaires Français (collection Veysseyre)

Dernière modification : 18/06/2015

Haut de page