La Gazette de Changhai - 97 : Changhai la catholique – les missionnaires construisent

L’arrivée des jésuites et la restitution de terrains aux religieux donnèrent lieu à une série d’initiatives visant à construire des lieux de culte dans Changhai. Les premières églises à voir le jour furent celles de Donjiadu et Xujiahui, elles furent suivies par St Joseph et quelques édifices d’enseignement, signant ainsi la naissance de Changhai la catholique.

Les premières constructions

Dès que les religieux purent disposer des terrains obtenus par Monseigneur de Bési et le père Lemaitre, la construction de deux églises fut entreprise.

PNG - 58.1 ko
Eglise de Dongjiadu

La première fut l’Eglise St François Xavier, mieux connue sous le nom de l’Eglise de Tongkadu (Dongjiadu), sur la rue du même nom. La première pierre y fut posée le 21 Novembre 1847 par Monseigneur de Bési. L’église, faite de bois et de briques, disposait de 3 arcs saillants sur le portail et une horloge logée dans une lucarne au dessus de celui-ci. Sur le toit, les trois caractère chinois signifiant « Eglise de Dieu » et à l’intérieur, un toit suspendu rappelant celui de St Ignace de Rome.
L’édifice avait couté plus de 30.000 francs de l’époque, dépense entièrement supportée par les Jésuites. Il fut inauguré en mars 1853 en grande pompe…. sous la protection des marins de la corvette Corsini dépêchés sur place pour éviter les heurs avec les Taipings.

En 1847, les pères Goteland et Estève, débarqués à Changhai en juin 1842, acquirent un terrain à Zikawei (Xujiahui) afin d’y bâtir une église. Le terrain, initialement d’une surface de 200 hectares, s’agrandira au fil des années pour atteindre une surface totale de 600 hectares et se faire connaitre comme la Mission de Zikawei. Ils y bâtirent une première chapelle dès 1848, et la première pierre de ce qui allait devenir la Cathédrale St Ignace fut posée en mars 1851 et la construction terminée en Juillet de la même année. Elle était dans le style caractéristique de la Compagnie de Jésus. La construction fut considérablement agrandie en 1899 pour être consacrée cathédrale en Octobre 1910.

PNG - 61.1 ko
Eglise St Ignace

Les édifices d’enseignement s’adossent aux lieux de culte

En 1849 eurent lieu de terribles inondations, famines et épidémies et les pères Jésuites, qui étaient alors une demi douzaine, distribuèrent du riz et accueillirent les enfants affamés. Face à cette affluence qui ne se démentira pas au fil des années, les pères décidèrent de créer une école afin de leur apprendre un métier. Dès 1850, le premier édifice fut construit et progressivement agrandi jusqu’à devenir en 1902 le Collège St Ignace dont les bâtiments existent toujours et dont nous avons déjà parlé.

Sur les terrains de Zikawei fut ensuite construit le Séminaire, inauguré dès 1847 à Zosé (Sheshan), transféré à Pudong, puis hébergé sur le domaine de Zikawei dès 1853.
Deux ans plus tard furent érigés les premiers bâtiments d’un orphelinat à Hengtang. Incendié lors de l’invasion des Taipings, il fut reconstruit en 1864 sur le domaine de
Zikawei et prit le nom de Tou-sé-wé (Tushanwan). Au fil des années l’orphelinat fut équipé d’ateliers où les jeunes apprenaient les différents métiers d’art comme la menuiserie, la ferronnerie, l’orfèvrerie, l’art des vitraux, l’imprimerie, la reliure et bien d’autres compétences qui firent sa réputation.

PNG - 228.1 ko
Tousewe, ateliers
JPEG - 149.7 ko
Tousewe, photo d’ensemble
PNG - 61.2 ko
Eglise St Joseph

Entre avril 1860 et juillet 1861 fut construite, entre la ville chinoise de Changhai et la rue du Consulat (Jinling lu), l’Eglise St Joseph, mieux connue des chinois comme l’Eglise du Yang King Pang, du nom de la rivière qui séparait la Concession Française de l’Internationale. Elle fut l’édifice le plus haut de Changhai pendant tout le 19ème siècle. A coté de l’église se trouvait les édifices abritant Monseigneur Maresca, administrateur du vicariat du Kiang-an (Changhai/Jiangsu/Anhui). Ce fut également dans l’enceinte de St Joseph que résida le premier Consul de France Charles de Montigny. Au fil des années, les immeubles construits dans le quartier devinrent le siège de la Procure des Jésuites du Vicariat.

En 1861, grâce à l’intervention du Général Cousin-Montauban dirigeant le Corps expéditionnaire français au nord de la Chine, l’église de l’Immaculée Conception fut enfin restituée au culte chrétien.

La deuxième moitié du 19ème verra la construction d’édifices religieux s’accélérer : c’est ce que nous verrons dans le prochain article. Restez branchés….

Dernière modification : 25/01/2017

Haut de page