La French Tech mobilisée pour le CES Asia à Shanghai du 13 au 15 juin [中文]

Exposants et sponsors sont mobilisés à deux mois de la 4e édition du CES Asia, où la French Tech aura son pavillon pour la troisième année consécutive. La forte présence de la communauté tech française va permettre à tout l’écosystème de rayonner dans toute la région.

JPEG

A quelques semaines de la quatrième édition du Consumer Electronics Show Asia, qui se tiendra du 13 au 15 juin à Shanghai, le Pavillon French Tech organisé conjointement par le French Tech Hub de Shanghai et Business France, est honoré de présenter ses exposants et ses sponsors. L’enthousiasme de start-ups françaises, basées en France ou dans la région Asie, montre l’intérêt des membres de la French Tech pour le continent asiatique et pour le marché chinois en particulier.

Au total, plus de vingt exposants sont attendus sur le Pavillon, faisant la part belle aux thématiques des smart cities, de la maison connectée ou encore de la conduite intelligente.

La French Tech vous propose de faire connaissance avec certains de ses exposants et sponsors.

Heatzy, le chauffage maitrisé

Heatzy propose des solutions domotiques dans le monde du chauffage. Son offre veut allier une forte valeur technologique, accessible à l’achat. Les contrôleurs de Heatzy permettent de commander les radiateurs électriques et les chaudières, depuis n’importe où dans le monde via son smartphone.

La société a également beaucoup investi en R&D, afin de proposer des intégrations et fonctionnalités, qui améliorent l’expérience utilisateur. L’interface Heatzy est notamment compatible avec Google Home et IFTTT. Une belle solution pour optimiser sa consommation d’énergie tout en améliorant son confort avec une maison toujours chauffée intelligemment.

Heatzy veut profiter du CES Asia pour présenter ses innovations et nouveaux produits aux acteurs du marché et les journalistes spécialisés.

Contact
Nicolas Bonsignore
nicolas@heatzy.com

Innoside, l’intelligence artificielle au service de la ville

Innoside est spécialisé dans l’analyse des flux humains dans un contexte urbain. Sa technologie basée sur le deep learning offre de multiples applications pour des municipalités ou pour le secteur de la distribution.

Les outils d’Innoside permettent de mieux valoriser les espaces publics et d’apporter des solutions pour améliorer l’efficacité, la sécurité, les points de contacts avec les consommateurs.

Récompensé par le Crédit Agricole Toulouse par un prix en Intelligence artificielle, Innoside peut analyser et anticiper les mouvements d’une foule éparse ou dense, avec la même précision. Une solution qui permet d’optimiser le déplacement des personnes ; de proposer des améliorations pour la vie d’un quartier ; de maximiser les investissements dans les infrastructures connectées ; et enfin de générer des messages contextualisés avant, pendant et après un événement.

Contact
Julien Miqueu
jmiqueu@innoside.com

UTSEUS, fer de lance de la coopération technologique sino-européenne

Créée en 2005 par le réseau des Universités de Technologie françaises et l’Université de Shanghai, l’UTSEUS est la première école d’ingénieurs, fruit de la coopération universitaire sino-européenne. Près de 1.300 étudiants chinois, européens et américains y sont formés chaque année.

En 2012, l’UTSEUS a lancé le premier laboratoire de recherche mondial dédié aux enjeux de la ville intelligente – ComplexCity. Il implique des chercheurs venus de France et de Chine.

L’ambition de l’UTSEUS est de renforcer la coopération entre le monde de la recherche et celui de l’industrie. L’innovation est particulièrement à l’honneur dans le programme accéléré de 18 semaines, entièrement consacré à l’innovation et l’entrepreneuriat. Certains étudiants présentent même des démos de leurs projets sous forme de prototypes à l’issue du programme.

Contact
Jessica Kohler
jessica.kohler@utseus.com

L’implication de grands groupes, qui rejoignent le Pavillon en tant que sponsors, traduit pleinement la logique de fédération, qui anime la French Tech depuis sa création.

STMicroelectronics, au cœur de la voiture autonome et de l’IoT

STMicroelectronics est un des premiers fabricants mondiaux de circuits intégrés, dont les implications dans la vie connectée sont multiples et déterminantes, de la conduite intelligente (Smart Driving) à l’Internet des objets (IoT).

L’entreprise, qui emploie 7.400 personnes en R&D, a déposé 17.000 brevets, dont 500 nouveaux dépôts en 2017, fait figure de machine à innover et soutient naturellement le Pavillon La French Tech au CES Asia.

Les différentes innovations de STMicroelectronics permettent de rendre la voiture autonome non seulement plus performante mais aussi plus sûre et plus propre. On estime que 80 % de l’ensemble des innovations dont bénéficie aujourd’hui l’industrie automobile sont, directement ou indirectement, rendues possibles par des fonctions électroniques, ce qui se traduit année après année par une augmentation constante du contenu en semiconducteurs par véhicule.

Par ailleurs, STMicroelectronics est l’un des principaux fournisseurs d’un grand nombre de technologies, qui seront intégrées aux terminaux grand public de prochaine génération : microcontrôleurs pour applications de traitement des données basse et très basse consommation, solutions sécurisées, capteurs et actuateurs, composants de connectivité, de conditionnement et de protection, circuits de contrôle moteur et composants de gestion de la consommation et de l’énergie.

bioMérieux

Acteur mondial dans le domaine du diagnostic in vitro depuis plus de 50 ans, bioMérieux offre des solutions de diagnostic (réactifs, instruments et logiciels) qui déterminent l’origine d’une maladie ou d’une contamination pour améliorer la santé des patients et assurer la sécurité des consommateurs. Ses produits sont utilisés principalement pour le diagnostic des maladies infectieuses, mais également pour la détection de micro-organismes dans les produits agroalimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques.

Présent dans 150 pays, bioMérieux est arrivé en Chine en 1997. L’entreprise y propose notamment des produits pour lutter contre la résistance aux antibiotiques et les infections nosocomiales, pour améliorer le diagnostic de la tuberculose et pour assurer la sécurité alimentaire.

Aujourd’hui, bioMérieux s’intéresse particulièrement au diagnostic du futur pour répondre aux enjeux de la santé publique dans le monde.

La tenue du CES Asia à Shanghai en juin prochain, sera l’occasion pour le French Tech Hub de Shanghai et Business France de montrer, une nouvelle fois, le dynamisme de la communauté tech française en Chine.

Pendant asiatique de la grand’ messe tech de Las Vegas, le CES Asia table sur 40.000 visiteurs pour les 500 entreprises qui seront présentes au salon. L’édition 2018 fera la part belle à l’intelligence artificielle, la voiture autonome ou encore la réalité virtuelle. Des géants de la tech chinoise, comme Alibaba, JD.com, Huawei et Baidu, ont déjà confirmé leur présence.

En 2017, les start-ups françaises réunies sur le Pavillon French Tech représentaient 25% des start-ups participant au CES Asia.

En marge du salon se tiendront différentes rencontres, qui seront autant de lieux d’échanges entre créateurs d’entreprises et investisseurs. Le 12 juin, la soirée Founders to Founders réunira les start-upers français de Chine, d’Asie et de France autour d’une table ronde, pour échanger autour d’une thématique commune.

Le lendemain, l’inauguration officielle du Pavillon French Tech aura lieu en présence du directeur de la Consumer Technology Association, Gary Shapiro, et du Consul général de France, Axel Cruau. Enfin, le Consul général de France, recevra par la suite l’ensemble de la communauté tech à sa Résidence, lors d’une soirée le 14 juin.

À propos de La French Tech

Créée en 2013, La French Tech rassemble entrepreneurs, investisseurs, ingénieurs, designers, programmeurs, associations, bloggers, médias, grands groupes, universités et agences gouvernementales… Tous ces acteurs sont fédérés pour aider et accompagner les start-ups dans leur croissance, ainsi que dans leur développement à l’international.

La French Tech, c’est :
• 13 French hubs
• 22 hubs à l’international
• 743 deals
• 3.185 millions de dollars investis
• +418% en 4 ans !

À propos du French Tech Hub de Shanghai

Le French Tech Hub de Shanghai a été créé en 2016 et regroupe aujourd’hui plus de 700 membres. Tous les mois, des événements sont organisés pour les membres et certains ouverts au public. Le French Tech Hub de Shanghai accueille aussi de nombreuses délégations à la découverte du marché chinois.

À propos de Business France

Business France est l’agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française. Elle est chargée du développement international des entreprises et de leurs exportations, ainsi que de la prospection et de l’accueil des investissements internationaux en France. Elle promeut l’attractivité et l’image économique de la France, de ses entreprises et de ses territoires. Business France dispose de 1 500 collaborateurs situés en France et dans 70 pays.

À propos du CES Asia

Créé par les organisateurs du CES®, qui a lieu en chaque début d’année à Las Vegas aux Etats-Unis et co-produit avec Shanghai Intex, le CES Asia 2018 se tiendra à Shanghai du 13 au 15 juin prochain. Premier événement des technologies grand public en Chine, le CES Asia rassemble des leaders de l’innovation dans différentes industries en Asie. En 2017, il avait rassemblé 460 exposants et attiré 38.000 visiteurs.

Contacts presse
Français / Anglais : Julie Desné – jdesne@yahoo.fr
Chinois : Wang Hailu – wanghailuthomas@hotmail.fr

Contacts French Tech Hub de Shanghai
Eléa Petit – eleap.petit@gmail.com
David Meimoun – dmeimoun@outlook.fr

Contacts Business France
Jeremy El Khatib – jeremy.elkhatib@businessfrance.fr
Maxime Sabahec – maxime.sabahec@businessfrance.fr

Suivez La French Tech – Shanghai Hub
Twitter : @LaFrenchTechSHA
WeChat : LaFrenchTechShanghai
LinkedIn : www.linkedin.com/company/lafrenchtechshanghai/

Dernière modification : 21/06/2018

Haut de page