La Chine projette d’ici 10 ans de former 2 000 spécialistes en matière de recherche scientifique et technologique liée à la fusion nucléaire

La Chine projette d’ici 10 ans de former 2 000 spécialistes en matière de recherche scientifique et technologique liée à la fusion nucléaire pour le développement durable de l’énergie de fusion nucléaire en Chine.

Une équipe composée de 19 scientifiques chinois a été constituée le 17 mars à l’Université des sciences et des technologies de Chine à Hefei (province de l’Anhui) pour travailler sur la conception du premier réacteur national à fusion par confinement magnétique. Alors que la Chine participe officiellement au programme ITER depuis 2007, seulement 20 chinois sont actuellement pleinement impliqués en France dans le projet, ce qui représente 5% de l’ensemble des effectifs du programme. Ainsi, dans l’objectif d’améliorer cette représentation, le ministère chinois des sciences et des technologies, en association avec le ministère chinois de l’éducation, l’Académie des Sciences de Chine (CAS) et le China National Nuclear Corporation (CNNC), a mis en place un conseil pour former des spécialistes dans le domaine de la fusion nucléaire ; Ceux-ci seront recrutés prioritairement dans le cadre des programmes « 1000 Talents Program », « Chang Jiang Scholars Program » et le programme de spécialistes spécialement dédié au domaine de la fusion nucléaire.

Pékin, science.pekin-amba@diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 13/04/2011

Haut de page