La Chine place en orbite un satellite turc d’observation de la Terre

La Chine a envoyé mercredi 19 décembre dans l’espace un satellite d’observation turc (Gokturk-2) dont la mise en orbite s’est déroulée sans accroc. Le satellite a été lancé depuis le centre de lancement de Juiquan, situé dans le désert de Gobi, et a été mis sur orbite par la fusée Longue Marche 2D, principal lanceur chinois.

Le satellite, fabriqué avec l’Institut de recherche sur les technologies de l’espace de Turquie et les industries aérospatiales turques, sera surtout utilisé pour la protection environnementale, l’exploration des ressources minières, la planification urbaine ainsi que la détection et la gestion des catastrophes. Vingt-huit satellites et vaisseaux spatiaux ont été envoyés avec succès à partir de 19 lancements dans l’espace cette année. Sur les 19 lancements, 5 étaient des lancements commerciaux. Le lancement du satellite d’observation turc et du satellite de télédétection vénézuélien en septembre représente les deux premières missions pout la Chine avec des clients internationaux.

L’année prochaine, la Chine entend envoyer environ 20 satellites dans l’espace (dont 1 lancement commercial). En outre, un test d’amarrage entre le module Tiangong-1 et le vaisseau spatial habité Shenzhou X devrait avoir lieu en juin. La sonde lunaire Chang’e-3 devrait être lancée dans la seconde moitié de l’année.

Pékin, science.pekin-amba@diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 07/01/2013

Haut de page