La CNSA et le CNES réaliseront la mission d’astrophysique SVOM [中文]

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES et Xu Dazhe, Administrateur de la China National Space Administration (CNSA), ont signé samedi 2 août à Pékin, un accord spécifique à la mission scientifique d’astrophysique SVOM. Il s’agit là de la première concrétisation de l’accord conclu le 26 mars dernier, à l’occasion de la visite d’Etat en France du Président de la République Populaire de Chine, pour renforcer la coopération entre la France et la Chine dans les domaines de l’océanographie et de l’astrophysique.

SVOM (Space-based multiband astronomical Variable Objects Monitor) est une mission d’astronomie dont le principal objectif est l’observation et la caractérisation des sursauts gamma, qui sont les phénomènes les plus énergétiques de l’univers. Le satellite SVOM emportera quatre instruments : un télescope à rayons X (MXT), une caméra X et gamma grand champ (ECLAIRs), un moniteur de sursauts gamma (GRM) et un télescope opérant dans le visible (VT). Les détections de sursauts gamma seront immédiatement transmises au sol pour permettre aux autres télescopes de les observer à leur tour.

L’accord signé le samedi 2 août à Pékin, précise le partage des responsabilités entre le CNES et la CNSA et prévoit un lancement de SVOM en 2021. Partenaires du CNES, le CEA et le CNRS joueront un rôle essentiel dans le développement des instruments français.

JPEG

La mission, le satellite et la plateforme sont ainsi sous responsabilité chinoise tandis que les instruments et le segment sol sont partagés entre la Chine et la France. Le CNES assurera la maîtrise d’ouvrage de l’ensemble de la contribution française, constituée par les instruments MXT et ECLAIRs, pour lesquels le Centre Spatial de Toulouse (CST) sera maître d’œuvre ainsi que les éléments français du segment sol (centre de contrôle MXT et ECLAIRs, centre de traitement des données, réseau d’antennes pour l’alerte).

A l’issue de cette signature, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « Cet accord ouvre une phase décisive de la coopération entre le CNES et la CNSA. La France est très attachée à coopérer avec la Chine dans le domaine spatial et le démarrage de la mission SVOM réaffirme la volonté commune d’une coopération exemplaire entre nos deux pays. Elle préfigure de nouveaux projets conjoints, qui pourraient être réalisés par le CNES ou dans le cadre de l’Agence spatiale européenne (ESA), dont la France est le premier contributeur. »

Dernière modification : 18/08/2014

Haut de page