L’avion solaire Solar Impulse 2 fait escale à Nankin [中文]

Le 29 avril, le service scientifique a pu s’approcher de l’avion solaire Solar Impulse 2, en escale à Nankin.

Retardé à cause de conditions météorologiques défavorables, le vol du Solar Impulse 2 entre Chongqing et Nankin s’est finalement effectué dans les meilleures conditions, le tout en 17 heures et 22 minutes. Cette escale à Nankin est la dernière étape avant le grand saut au-dessus du pacifique, un vol jusqu’à Hawaï d’une durée estimée à 5 ou 6 jours (prévu pour le 9 mai). Le tour du monde en avion solaire parti d’Abou Dhabi le 12 mars 2015 est un vrai défi technologique. Fruit de douze années d’études de faisabilité et de conception, l’avion Solar Impulse est né en Suisse, autour du projet de deux pilotes aux personnalités atypiques : Bertrand Piccard et André Borschberg. Lors de la conférence qui a eu lieu le 29 avril à Nankin, Bertrand Piccard, issu d’une famille de « pionniers et d’explorateurs », a eu l’occasion de rappeler le message principal porté par ce projet : placer le rêve et l’émotion au cœur de l’aventure scientifique et apporter une contribution innovante à la cause des énergies renouvelables. Pour parvenir à ses fins, l’équipe du Solar Impulse a su s’entourer de nombreux partenaires, dont notamment Solvay, qui a beaucoup travaillé à l’utilisation et au stockage de l’énergie solaire dans les batteries de l’avion. Présents à cet évènement, de nombreux étudiants d’universités de Shanghai et du lycée français de Shanghai, ont pu contempler l’avion d’une envergure de 63 mètres, de même masse qu’une voiture. Un encouragement à innover pour relever les défis techniques du XXIe siècle.

https://www.youtube.com/watch?v=B-KnmNTrqT4

JPEG - 158.7 ko
Aile de l’avion
Consulat général de France à Shanghai
JPEG - 166.9 ko
Bertrand Piccard
Consulat général de France à Shanghai

Dernière modification : 17/09/2019

Haut de page