L’Afrique et le Guangdong (Chine) : des relations économiques et commerciales en mutation

Résumé : alors qu’elle représentait probablement la principale communauté africaine d’Asie au début des années 2010 (100 000 individus, selon certaines études), la colonie africaine de Canton tend, depuis, à décroître. La province du Guangdong continue néanmoins à capter près d’un quart des échanges commerciaux sino-africains et, en juin 2016, plus de 200 entreprises de la région avaient implanté des filiales sur le continent africain. Afin de faciliter cette relocalisation en Afrique d’une partie de l’industrie légère du Guangdong, les autorités provinciales et locales y ont créé des parcs industriels (Sénégal, Nigéria, Éthiopie), tout en cherchant à renforcer les liens institutionnels avec l’Est du continent (Éthiopie et Tanzanie). Une stratégie qui ne fait l’unanimité ni en Afrique (dont certains pays aimeraient bénéficier d’investissements plus qualitatifs), ni dans la province (dont certaines sphères aimeraient freiner les délocalisations).

Note intégrale :

PDF - 502.7 ko
L’Afrique et le Guangdong (Chine) : des relations économiques et commerciales en mutation
(PDF - 502.7 ko)

Rédacteur : Pierre Martin, représentant du Service économique à Canton
Contact : pierre.martin@dgtresor.gouv.fr

Dernière modification : 20/09/2017

Haut de page