Journée mondiale des abeilles

Nous dépendons tous de la survie des abeilles

Les abeilles et les autres pollinisateurs, tels que les papillons, les chauves-souris et les colibris, sont de plus en plus menacés par les activités humaines.

La pollinisation est cependant un processus fondamental pour la survie des écosystèmes car de lui dépendent la reproduction de près de 90% des plantes sauvages à fleurs du monde, ainsi que 75% des cultures vivirères et 35% des terres agricoles à l’échelle de la planète. Non seulement les pollinisateurs contribuent directement à la sécurité alimentaire, mais ils constituent aussi des leviers essentiels pour la conservation de la biodiversité.

Pour attirer l’attention de tous sur le rôle clé que jouent les pollinisateurs, sur les menaces auxquelles ils sont confrontés et sur leur importante contribution au développement durable, les Nations Unies ont décidé de désigner le 20 mai Journée mondiale des abeilles.

Cette journée veut aussi encourager un renforcement des mesures de protection des abeilles et des autres pollinisateurs, qui peuvent contribuer de manière significative à la résolution des problèmes liés à l’approvisionnement alimentaire mondial, notamment dans les pays en développement.

Nous dépendons tous des pollinisateurs et il est donc crucial de surveiller leur déclin et de freiner la perte de la biodiversité et la dégradation des écosystèmes.

Célébration 2021 : volons au secours des abeilles !

Pour célébrer la quatrième année de la Journée mondiale des abeilles, qui aura lieu dans un contexte de pandémie mondiale toujours présent, la FAO organisera un événement en ligne le 20 mai 2021 sur le thème « Volons au secours des abeilles – reconstruire en mieux pour les abeilles ».

La manifestation sera l’occasion d’appeler à la coopération et à la solidarité internationale afin de parer aux menaces que fait peser la pandémie de covid‑19 sur la sécurité alimentaire et les moyens d’existence agricoles, tout en accordant la priorité à la régénération de l’environnement et à la protection des pollinisateurs. Elle permettra de sensibiliser aux moyens dont chacun dispose pour changer la donne et ainsi soutenir, rétablir et renforcer le rôle des pollinisateurs.

Participez vous aussi à l’événement le 20 mai 2021 à 13 h (heure locale de Rome), ainsi qu’aux conversations sur les réseaux sociaux en utilisant les hashtags #WorldBeeDay #Savethebees !

Il faut agir maintenant

Les pollinisateurs ont un taux d’extinction qui est aujourd’hui de 100 à 1 000 fois plus élevé que la normale. Environ 35% des pollinisateurs invertébrés, en particulier les abeilles et les papillons, et environ 17% des pollinisateurs vertébrés, tels que les chauves-souris, sont aujourd’hui menacés d’extinction.

Si cette tendance se poursuit, les cultures nutritives telles que les fruits, les noix et autres légumes se verront remplacer par des cultures vivrières comme le riz, le maïs et les pommes de terre, favorisant ainsi des régimes alimentaires déséquilibrés.

Les pratiques agricoles intensives, la monoculture, le recours aux pesticides, les effets des changements climatiques (comme la hausse des températures, la multiplication des sécheresses, les inondations et les perturbations des saisons de floraison), le changement d’affectation des terres figurent parmi les principales menaces pesant sur les abeilles et les autres pollinisateurs.

La Convention sur la diversité biologique, reconnaissant comme urgente la nécessité de traiter la question du déclin de leur diversité à l’échelle mondiale, a lancé en 2000 une Initiative internationale pour la conservation et l’utilisation durable des pollinisateurs. Celle-ci a comme objectif de promouvoir une action coordonnée à l’échelle mondiale pour surveiller le déclin des pollinisateurs, traiter de l’absence d’informations taxonomiques sur les pollinisateurs, évaluer l’incidence économique du déclin des services de pollinisation et enfin promouvoir la conservation, le rétablissement et l’utilisation durable de la diversité des pollinisateurs dans l’agriculture et les écosystèmes connexes.

En plus de coordonner l’Initiative internationale sur les pollinisateurs, la FAO fournit également une assistance technique aux pays en ce qui concerne l’apiculture, sur des questions allant de l’élevage de reines à l’insémination artificielle en passant par des solutions durables pour la production de miel et la commercialisation des exportations.

Découvrez d’autres initiatives, nationales et internationales, consacrées à la protection des pollinisateurs.

Pourquoi le 20 mai ?

Le 20 mai coïncide avec l’anniversaire d’Anton Janša, qui, au 18ème siècle, fut le pionnier des techniques apicoles modernes dans sa Slovénie natale et rendit hommage à l’abeille pour sa capacité à travailler dur tout en n’ayant besoin que de peu d’attention.

Source : ONU

Dernière modification : 18/06/2021

Haut de page