Joël BELLASSEN à Shanghai : de son premier séjour en Chine en 1973 aux 40 000 étudiants français qui suivent actuellement des cours de chinois en France

Dans le cadre du cinquantenaire des relations diplomatiques franco-chinoises et sur l’invitation du service de coopération universitaire de l’Institut français de Chine du Consulat général de France à Shanghai, Monsieur Joël BELLASSEN, inspecteur général de chinois en France, a donné des conférences dans quatre des plus grandes universités de Shanghai. Ses différentes interventions ont connu un grand succès auprès des étudiants et chercheurs des universités shanghaiennes.

Conférence de Joël BELLASSEN à l'ECNU - JPEG
C’est tout d’abord en sa qualité d’ancien étudiant que Joël BELLASSEN est intervenu dans l’université de Tongji et dans l’école ParisTech Shanghai Jiaotong sur le thème suivant : « Vécu d’un étudiant français en Chine de 1973 à 1975 ». En effet, Joël BELLASSEN a fait partie des premiers étudiants français à venir étudier en Chine en 1973. A l’époque, étudier le chinois revenait à étudier le « martien » - pour reprendre ses propres mots - c’est-à-dire une langue qui n’offrait aucune perspective professionnelle. Pourquoi donc étudier le chinois ? A cette question, Monsieur BELLASSEN à l’habitude de répondre : « Pour que les gens un jour me demandent ‘Pourquoi avez-vous étudié le chinois ?’ ». En apprenant le chinois dans les années 70, Monsieur BELLASSEN souhaitait avant tout aller là personne n’était allé avant lui. De portraits en anecdotes, sa conférence et ses photos ont permis de retracer le portrait d’une Chine d’une autre époque.
Au centre, MM. Joël BELLASSEN et JIANG Bo, Vice-Président de l'Université Tongji et Madame Amaëlle MAYER, Attachée universitaire au Consulat général de France à Shanghai. - JPEG

Aujourd’hui inspecteur général de chinois au ministère français l’Education nationale, Joël BELLASSEN a beaucoup contribué à l’essor de l’enseignement du chinois en France. Au sein de l’Université normale de la Chine de l’Est, sa conférence a permis de revenir sur l’histoire de la diffusion du chinois en France du 18e siècle à nos jours. Le sinologue a retracé les grandes dates de la propagation de la culture chinoise en France, en évoquant non seulement le rôle des Jésuites, mais aussi celui d’écrivains célèbres comme Théophile GAUTIER.

Pour sa dernière conférence à l’université des études internationales de Shanghai, Monsieur BELLASSEN est intervenu dans le cadre d’un séminaire organisé en partenariat avec l’institut des études européennes de Shanghai. Cette journée s’est déroulée le vendredi 9 mai à l’occasion de la journée de l’Europe. Lors de ce séminaire au cours duquel le Président francophone de l’université Monsieur CAO Deming était présent, Joël BELLASSEN est revenu sur la place du chinois en France et en Europe. De la création de la première chaire de chinois au Collège de France en 1814 au premier poste de chinois au CAPES en 1966, la présentation de Monsieur BELLASSEN a permis de dresser un tableau global de l’évolution de l’état du chinois en France. A ce jour, le chinois est la cinquième langue la plus enseignée en France et le développement des sections internationales de chinois devrait renforcer l’expertise des jeunes élèves français.
Intervention de Joël BELLASSEN à l'école ParisTech Shanghai Jiaotong. - JPEG
Suite aux conférences, les étudiants et chercheurs présents ont pu poser leurs questions et échanger avec Monsieur BELLASSEN. Certains étudiants français ont même eu la chance de faire dédicacer leur manuel de chinois Méthode d’initiation à la langue et à l’écriture chinoises, un des ouvrages les plus connus de Joël BELLASSEN.

Dernière modification : 14/08/2014

Haut de page