Irak – Condamnation de ressortissants français à la peine de mort [中文]

Déclaration de la porte-parole du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères (Paris, le 27 mai 2019)

Nous avons appris la condamnation à mort de trois ressortissants français inculpés pour appartenance à Daech par la justice irakienne, compétente pour juger des crimes commis par Daech.

Les terroristes de Daech doivent répondre de leurs crimes devant la justice.

La position de la France, telle que définie par le Président de la République, est que les adultes détenus en Irak doivent être jugés par la justice irakienne, dès lors qu’elle se déclare compétente. La France respecte la souveraineté des autorités irakiennes.

Ces trois Français bénéficient de la protection consulaire durant leur détention. Une telle protection vise notamment à s’assurer qu’ils bénéficient de l’assistance d’un avocat et qu’ils sont en mesure d’exercer les recours prévus par le droit irakien, qui leur donne trente jours pour faire appel de la condamnation prononcée.

La France est opposée, par principe, en tout temps et en tout lieu à la peine de mort. L’ambassade de France en Irak, dans l’exercice notamment de la protection consulaire, fait les démarches nécessaires auprès des autorités irakiennes pour leur rappeler cette position constante.

Dernière modification : 28/05/2019

Haut de page