“Invest in Nature, Green is Gold” — Le premier dialogue Chine - France - Union européenne sur la politique de financement de la biodiversité de 2021 s’est tenu à Pékin [中文]

Une conférence sur le financement de la biodiversité, réunissant des acteurs chinois et internationaux de la finance et de l’environnement, s’est tenue le 24 juin 2021 à Pékin. Ce dialogue a été co-organisé par l’Agence Française de Développement (AFD) et le Global Green Growth Center (GCC) de l’International Finance Forum (IFF) et soutenu par l’Union européenne (UE) en Chine.

PNGLa conférence organisée avait pour ambition de sensibiliser les institutions financières chinoises aux enjeux du financement de la biodiversité, de mettre en relation les acteurs financiers et environnementaux chinois, de partager les expériences chinoises, européennes et internationales. C’était aussi l’occasion de présenter « Le petit livre sur l’investissement pour la nature - Guide pratique du financement de la vie sur Terre » (connu sous le nom de "Petit Livre rose") : https://www.afd.fr/fr/ressources/le-petit-livre-de-l-investissement-pour-la-nature.

Dans cette conférence, des représentants de l’Union européenne (UE), de la France, de l’AFD, du ministère chinois de l’écologie et de l’environnement et de la Commission chinoise de réglementation des banques et des assurances ont partagé leurs points de vue. Cette conférence a été suivie d’un débat sur les pratiques innovantes en matière de financement de la biodiversité entre des représentants de World Resources Institute (WRI), du PNUD-BIOFIN, du Fonds d’investissement Mirova et des représentants chinois de la ville de Kaihua de province du Zhejiang, de la Banque de Qingdao et d’une ferme forestière publique dans le comté de Shunchang au Fujian.

JPEG
« Pour obtenir un accord ambitieux dans la COP15, que la France appelle de ses vœux, il sera indispensable qu’il y ait sur cette question des financements un haut niveau d’ambition, le maximum d’innovation du côté des instruments, ainsi qu’une mobilisation d’acteurs la plus large possible. » - Laurent Bili, Ambassadeur de France en Chine.

JPEG
« L’événement d’aujourd’hui contribuera à une meilleure compréhension des initiatives prises dans l’UE et en Chine, ainsi qu’au niveau international, afin d’identifier les solutions de financement possibles pour relever les défis de la biodiversité auxquels nous sommes tous confrontés, en garantissant des approches plus convergentes et efficaces de la part des régulateurs, ainsi que des opportunités pour les institutions financières et les autres opérateurs économiques. » - Nicolas Chapuis, ambassadeur de la délégation de l’UE en Chine.

Cette conférence est le premier événement du dialogue politique sur le financement de la biodiversité organisé par l’AFD en 2021. Le dialogue politique est une composante clé du China Biodiversity Facility (CBF), une subvention de l’Union européenne gérée par l’AFD en étroite coordination avec les ministères chinois concernés. L’objectif du CBF est de renforcer le dialogue sur les politiques publiques entre l’UE, la France et la Chine sur les questions de biodiversité et de capital naturel en mobilisant une expertise de haut niveau, tant en Chine qu’en Europe, pour échanger des points de vue et partager des expériences sur des sujets environnementaux prioritaires. La CBF vise également à améliorer l’impact environnemental et social de projets innovants et réplicables en Chine, ciblant la protection de la biodiversité et la lutte contre le changement climatique, qui seront financés par des prêts de l’AFD au cours des 8 prochaines années.

Le "Petit livre" offre une vue d’ensemble essentielle sur le financement de la biodiversité, à un moment où les gouvernements et les négociateurs internationaux cherchent de toute urgence des solutions pragmatiques à la double crise du changement climatique et de la perte de la biodiversité. Selon les estimations actuelles, il manque 824 milliards de dollars par an pour arrêter le rythme dramatique d’érosion de la biodiversité sur notre planète. Le financement sera un thème central de la COP 15 de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique (COP15 CBD) qui se tiendra à Kunming en octobre, où de nouveaux objectifs de protection de la biodiversité pour la période 2021-2030 devraient être convenus par les dirigeants mondiaux. Ce livre fournit des lignes directrices aux gouvernements et aux décideurs politiques impliqués dans la définition de ces objectifs sur la façon dont la protection de la biodiversité peut être financée.

La Chine est l’un des 18 pays mégadivers du monde avec les plus grands nombres d’espèces et de ressources génétiques, mais elle est confrontée à des pressions croissantes sur la biodiversité en raison de la croissance démographique, du développement économique rapide et de l’exploitation accrue des ressources naturelles.

Les institutions financières sont les principaux acteurs du marché à promouvoir le développement du financement de la biodiversité, jouant un rôle clé dans le développement vert de la Chine. Bien que des actions très intéressantes aient été lancées récemment, il semble qu’il faille en faire davantage pour que les questions de biodiversité deviennent une priorité pour le secteur financier et pour favoriser l’interaction entre les secteurs financier et environnemental en ce qui concerne les lacunes de financement, la gouvernance, les sources et les outils innovants.

Avant la COP 15, deux autres dialogues seront organisés dans le cadre du dialogue sur la politique de financement de la biodiversité dans le cadre du CBF, qui portera notamment sur le verdissement du système financier et la création de sources innovantes.

Dernière modification : 29/06/2021

Haut de page