Interview de M. Thierry Scifo, Président de l’Olympique marseillais de Shanghai

La Lettre de Shanghai : Marseille et Shanghai ont été jumelées voilà 27 ans, le 26 octobre 1987. Au-delà de leurs activités portuaires, quels sont les liens qui unissent les deux villes ?

Thierry Scifo : Autres que leurs activités portuaires, de nombreux liens unissent nos deux villes :

- activités culturelles ; semaine de Shanghai à Marseille et vice versa... La venue de IAM nous a ravi ! Nous étions aux anges ! L’espace d’un instant nous nous sommes crus chez nous…Que du bonheur ! La Fête de la Musique à Shanghai est un bel exemple de réussite sur le plan de la coopération culturelle et artistique entre nos deux belles villes. Un grand bravo aux organisateurs ;

- sport avec notamment avec le football ;

- tourisme ;

- sécurite incendie entre le Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille et le Fire Bureau de Shanghai ;

- santé publique avec un partenariat entre l’Assistance Publique-Hopitaux de Marseille (AP-HM) et certains Hoptaux de Shanghai ;

- coopération entre L’institut de Peinture et de Sculpture de Shanghai et l’Ecole Superieure des Beaux-Arts de Marseille-Provence ;

- coopération économique et commerciale entre la Mission économique de Shanghai et la Chambre de commerce et d’industrie Marseille-Provence ;

et bien d’autres encore.

LDS : Comment l’Olympique marseillais est-il né ? A-t-il vocation à rassembler au-delà de la ville de Marseille ?

TS : L’idée de mettre en place une association ayant pour but de rassembler des personnes issues de la même culture marseillaise et provencale a vu le jour en 2000 sous l’égide de Bruno Lefebure. La dénomination actuelle de l’association, à savoir, l’Olympique des Marseillais de Shanghai, a été créée par Bruno Roussel en 2003.
Le but principal est de recréer à Shanghai, et donc de perpétuer, une ambiance marseillaise et provencale à travers diverses activités telles que repas, pétanque, Loto,…etc.

Les critères d’acceptations de nos “Couleguo”, nous préférons ce terme a celui de “membre", nous ont souvent valu d’être accusés d’ostracisme. Mais il n’en est rien !
Je m’explique : nos “couleguo” doivent être originaires d’une partie de la Provence comprise dans un triangle Toulon, Les Saintes Maries de la Mer et Avignon.
La raison est compréhensible, nous souhaitons le temps d’un rassemblement, pouvoir échanger dans notre langue massaliote et provençale pour certains.

Ceci étant dit, pour 2015, nous souhaitons ouvrir certaines activités à un plus grand nombre de personnes : pétanque, Loto, Bodega,…etc. A ce jour, le programme définitif n’est pas encore sorti. Nous sommes en train de préparer une liste de partenaires/sponsors qui nous aideront dans la réalisation de
nos divers événements. A préciser, que nous ne percevons pas de cotisations et qu’en aucun cas nos réunions sont sujettes a échange de cartes de visite. Concernant nos assemblées, nous n’utilisons pas le terme “réunion”. Nous lui préférons le terme de “roumavagi” qui a plus un sens de pèlerinage et festivités.

Célébration des dix ans de l'Olympique des Marseillais de Shanghai - JPEG

LDS : La Provence est une des destinations favorites des touristes chinois. Cela a-t-il une incidence économique visible sur la région ? Le développement de nouvelles destinations touristiques est-il à l’ordre du jour ?  

TS : Bien que notre groupe soit majoritairement constitué de “Businesseu Womeneu et Meneu”, nous ne débattons pas de ces sujets lors de nos roumavagi. Nous sommes plutôt dans la l’hédonisme….comme on dirait a Marseille : ”Elle est pas belle la vie !!!” Notre seule préoccupation est de nous retrouver dans la bonne humeur et pouvoir oublier la distance entre cette belle ville de Shanghai et notre Marseille et Provence d’amour.


LDS : Selon vous, les Provençaux de Shanghai sont-ils particulièrement représentés dans un secteur d’activité particulier ? 
 

Pas spécialement ! Nous travaillons tous pour des secteurs d’activités très variés tels que le transport, l’environnement, les vins et spiritueux, restauration, assurance,..et bien d’autres encore.


LDS : Une dernière question : quel crédit faut-il accorder aux rumeurs de transfert au club Shanghai Shenhua de Marcelo Bielsa, actuellement joueur de réserve à l’Olympique de Marseille ? 
 

TS : Marcello Bielsa est le coach de l’Olympique de Marseille ! Ceci dit, la presse en général colporte des tas de rumeurs fondées et infondées, plutôt souvent infondées d’ailleurs ! Pour ce qui nous concerne, nous sommes tous derrière l’Ohemeu et suivons leurs matchs avec assiduité. Le début de saison est prometteur et nous allons attendre que nos "chèvres d’amour” dirigées par Marcello Bielsa montre que tout ça était que du vent.

Dernière modification : 26/09/2014

Haut de page