Interview de Benoît SANTIARD, lauréat du concours d’affiches 2014.

En l’honneur de la 5e édition de la Fête de la Musique, un concours de design d’affiches a été organisé afin de mettre en valeur le graphisme et la musique. L’affiche de Benoît SANTIARD, jeune designer français, a été sélectionnée par un jury composé de grands designers chinois et français. A l’occasion de cette édition spéciale, Benoît SANTIARD a accepté de répondre aux questions de la Lettre de Shanghai.

JPEG

La Lettre de Shanghai : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Benoît SANTIARD : Je suis un designer graphique français de 34 ans, travaillant au sein du studio Building Paris, que nous avons fondé avec Guillaume GRALL en 2012. Nous sommes issus de la même école (Olivier de Serres à Paris) et nous partageons le même goût pour l’architecture, le vernaculaire, les formes simples et franches, le travail à plusieurs et le mélange des genres.

LDS : Que représente la Fête de la Musique pour vous ? Quel est votre meilleur souvenir ?

B.S : La Fête de la Musique est un grand événement populaire annuel qui célèbre la musique et le passage à l’été. En tant que mélomane et musicien (j’ai longtemps joué de la batterie), mes meilleurs souvenirs de cet évènement restent clairement associés aux différentes Fêtes de la musique où j’ai moi-même joué avec un groupe.

LDS : Quelles furent vos inspirations pour cette affiche ?

B.S : Mon objectif pour l’affiche de cet évènement était de traduire en une image la spontanéité, le dynamisme et la décontraction d’une manifestation qui réunit musiciens amateurs et confirmés, tous styles musicaux confondus. Le dessin central de l’affiche – réalisé en collaboration avec l’illustrateur Julien BOUVET – met ainsi en scène deux notes de musiques (des croches liées) qui forment une paire de lunettes de soleil posées sur un visage hilare. En faisant directement référence à la représentation graphique du langage musical, cette image exprime de façon ludique et universelle le plaisir procuré par la musique, permettant à l’affiche une grande accessibilité par tous les publics et par tous les âges. L’affiche a par la suite été retravaillée en collaboration avec le graphiste chinois Tao CHEN afin d’enrichir le travail typographique, notamment les caractères chinois que je ne maîtrise pas.

JPEG - 81.6 ko
Affiche gagnante réalisée pour le concours.
Design : Benoît SANTIARD (Building Paris) featuring Julien BOUVET

LDS : Selon vous, quel est le lien entre design et musique ?

B.S : C’est une question très vaste ! Musique et design sont intimement liés. Le design graphique est souvent une représentation visuelle de sensations transmises par la musique, dans les clips, les affiches, les pochettes d’albums… Musique et design sont deux façons de retranscrire un message ou une émotion. Qu’ils soient poétiques, illustratifs ou engagés, musique et design sont des composantes importantes de la société parce qu’ils font office d’interface entre les gens.

LDS : En tant que designer travaillant notamment la typographie, considérez-vous les notes de musique comme un alphabet à la fois musical et graphique ?

B.S : Dans mon affiche, c’est précisément les notes de musique qui sont au centre du visuel. Ce sont elles qui permettent de comprendre instantanément le contexte. L’exécution du dessin en traits noirs épais renforce son aspect pictographique et fait écho aux sinogrammes : les notes sont un alphabet universel, qui transcende les barrières du langage.

JPEG - 56.2 ko
Affiche retravaillée en collaboration avec Tao CHEN.
Original concept and illustration : Benoît SANTIARD (Building Paris)
 ; Julien BOUVET ; Tao CHEN


LDS : Lors de votre séjour à Shanghai, quelles furent vos impressions concernant le design en Chine ?

B.S : Notre séjour à Shanghai fut un véritable choc culturel : tout semble aller si vite, tout semble tellement possible ! Nous avons eu la chance de côtoyer des graphistes très talentueux et de voir des choses intéressantes, grâce au graphiste Tao CHEN, qui a été un formidable hôte. Nous avons été impressionnés par le bouillonnement permanent, et en tant que passionnés de signes et de typographie vernaculaire, nous avons été très attirés par la multitude de signes à travers la ville : enseignes, signalétiques, pancartes… Malheureusement nous étions incapables de les lire, mais les formes sont fascinantes.

LDS : Qu’allez-vous faire cette année pour la Fête de la Musique ?

B.S : Probablement comme chaque année, me promener dans Paris d’un concert à un autre, d’une soirée à une autre, avec mes amis, dont beaucoup sont mélomanes ou musiciens, même s’il y a toujours beaucoup de monde ce jour-là, parfois vraiment trop !

Dernière modification : 06/02/2015

Haut de page