Information et formation pour les établissements secondaires et les universités

L’année 2014, année-anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques franco-chinoises, a été riche en évènements et en nouveaux accords bilatéraux dans des domaines divers - scientifiques, culturels, universitaires... Suite à ces accords, les projets au niveau éducatif et universitaire se mettent progressivement en place en Chine. Le service de coopération universitaire - Institut français de Chine du Consulat de France à Shanghai a initié une réunion d’informations pour les établissements secondaires chinois de Shanghai pour leur présenter ces projets en cours.

JPEG - 213.2 ko
Anne-Marie Pauleau (centre) et des enseignants de français de lycées chinois
Consulat général de France à Shanghai

Réunion d’informations

Vendredi 24 avril 2015, le lycée Guangming a accueilli des représentants d’une vingtaine d’établissements secondaires shanghaiens invités par le service de coopération universitaire à participer à une réunion d’informations. Le premier volet de la réunion portait sur la mise en place progressive des sections pilotes de langue française portées par l’arrangement administratif signé en mai 2014. Miroir des sections de langue chinoise en France établis dès septembre 2008, les 1ères sections pilotes en français ont été lancées dans plusieurs établissements secondaires sur le territoire chinois à la rentrée 2014 et s’étendront à d’autres établissements à la rentrée académique 2015-2016. Ces sections pilotes de français visent à offrir un enseignement de qualité à de jeunes Chinois qui apprendront la langue française comme langue étrangère bien sûr, mais qui utiliseront aussi notre langue comme outil d’apprentissage d’une discipline non linguistique, les mathématiques.

Depuis fin 2013, les étudiants chinois qui souhaitent obtenir une diplôme de langue française peuvent passer à Pékin le DELF (diplôme élémentaire de langue française) et le DALF (diplôme avancé de langue française). En 2015, les candidats au DELF-DALF pourront passer à Pékin le DELF-DALF Tout Public, le DELF-DALF Junior pour les adolescents et le DELF PRIM, ouvert aux enfants scolarisés dans le primaire. Ils pourront également le faire dans les villes suivantes dans les Alliances Françaises des villes suivantes : Chengdu, Jinan, Nankin, Tianjin, Wuhan et Xi’An.

Le programme d’assistants de langue française est également un nouveau projet, miroir du programme d’assistants de langue chinoise en France établi depuis plus de 10 ans. De jeunes diplômés français ont ainsi la possibilité de candidater pour enseigner le français aux côtés d’enseignants chinois de français dans des établissements secondaires. Dix-sept assistants de langue française sont actuellement en poste en Chine.

L’importance des jumelages entre établissements scolaires français et chinois a été également rappelée. Organisé en complément de l’apprentissage en classe, le jumelage peut être un facteur indéniable de motivation pour les jeunes Français qui apprennent le chinois – ils sont en effet de plus en plus nombreux puisqu’ “en 10 ans le nombre de jeunes Français qui choisissent le chinois au collège ou au lycée a augmenté de 400%” . De même les adolescents chinois qui séjournent en France dans le cadre de ces jumelages découvrent une réalité qui donne du sens à leur apprentissage de notre langue, de notre culture. Ainsi il est important de poursuivre les échanges au niveau des élèves comme des enseignants.

Les participants à la réunion ont également été informés du renouvellement de l’arrangement administratif sur la reconnaissance des diplômes qui a donné lieu à une nouveauté : l’exemption du Gaokao (concours d’entrée à l’université en Chine) pour les meilleurs élèves qui souhaiteraient poursuivre leurs études en France.

Le deuxième volet de la réunion concernait l’enseignement-apprentissage du français langue étrangère (FLE). Invitée par le service de coopération universitaire du Consulat de France à Shanghai, Anne-Marie Pauleau, experte en formation de personnel de direction et du personnel enseignant, a présenté les grandes lignes du cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL), sur lequel s’appuient les diplômes comme le DELF et le DALF, et a aussi abordé la question des manuels de FLE. Quelques pistes de réflexion sur la sélection des manuels de classe ont été données. Des manuels de FLE publiés en France étaient d’ailleurs en consultation sur place.

Formations pédagogiques

En complément de son intervention du 24 avril, Anne-Marie Pauleau a animé deux formations professionnelles à l’attention des enseignants chinois de français langue étrangère.

Samedi 25 avril la formatrice a travaillé avec 12 enseignants d’établissements secondaires de Shanghai et Hangzhou sur la mise en place d’activités motivantes. En s’inspirant des différents manuels utilisés par les enseignants présents, Anne-Marie Pauleau a proposé des activités variées qui permettent de mobiliser toutes les compétences de production orale et écrite, et de compréhension orale et écrite.

À Hangzhou, la formation s’adressait aux enseignants des universités chinoises et abordait la question de l’enseignement du français sur objectifs universitaires, le F.O.U.. Alors que les coopérations entre universités françaises et chinoises ne cessent de croître, les étudiants chinois sont amenés à passer une partie de leur cursus universitaire en France. Or, outre des compétences linguistiques certaines requises, les étudiants doivent aussi se préparer aux exigences méthodologiques françaises pour mieux intégrer leur cursus en France et ainsi mieux réussir leurs études.

Anne-Marie Pauleau a également assuré une formation auprès des enseignants de l’Alliance française de Hangzhou sur le CECRL.

Réunions d’informations et ateliers de formations sont une partie intégrante des actions du service de coopération et d’action culturelle de l’Institut français de Chine du Consulat de France à Shanghai qui permettent de renforcer les liens établis entre nos services et les acteurs éducatifs de la région et participent au rayonnement de notre langue, de notre culture, de notre pays auprès des représentants en charge de l’éducation de la jeunesse chinoise.

Eléments biographiques de Anne-Marie Pauleau

Anne-Marie Pauleau anime et participe à des formations continues en didactique du français langue étrangère. Elle s’intéresse à l’inter-compréhension, notamment en langues romanes et est membre conseil administration ASDIFLE (association de didactique du français langue étrangère) et CILAROM (association d’inter-compréhension en langues romanes). Elle est co-auteur de plusieurs guides pédagogiques en FLE et a publié de nombreux articles sur la didactique des langues étrangères. Elle travaille actuellement à un projet sur le jeu dans l’apprentissage du FLE.
Contact : am.pauleau@noos.fr

Dernière modification : 17/09/2019

Haut de page