Hong Kong - Q&R - Extrait du point de presse (3 octobre 2019) [中文]

Q : Comment réagissez-vous après que les forces de l’ordre à Hong Kong ont tiré sur des manifestants en utilisant des balles réelles ?

R : Nous nous sommes exprimés unanimement avec nos partenaires européens hier.

Je vous rappelle la déclaration de la haute représentante, faite au nom de l’Union européenne :

"L’escalade de la violence et les troubles qui se poursuivent à Hong Kong, notamment l’usage de balles réelles qui ont occasionné de graves blessures à au moins une personne, sont extrêmement préoccupants. L’Union européenne rappelle sa position selon laquelle la retenue, la désescalade et le dialogue sont la seule issue ; il est manifeste qu’ils sont aujourd’hui plus que jamais nécessaires et constituent le seul fondement d’une solution durable.

Les libertés fondamentales des Hongkongais, y compris leur liberté de réunion, doivent être respectées et la possibilité de manifester pacifiquement garantie. Ces droits doivent être exercés de façon pacifique. Aucune violence n’est acceptable et les actions des services de police doivent demeurer strictement proportionnées.

De toute évidence, des efforts sont nécessaires pour rétablir la confiance entre le gouvernement et la population. Le processus de dialogue lancé récemment par les autorités est une première étape bienvenue à cet égard.

L’Union européenne rappelle les relations étroites qu’elle entretient avec Hong Kong dans le cadre du principe « un pays, deux systèmes », ainsi que le fort intérêt qu’elle porte à sa stabilité et à sa prospérité durables. L’Union européenne accorde beaucoup d’importance au degré élevé d’autonomie de Hong Kong, qu’il convient de préserver conformément à la loi fondamentale et aux engagements internationaux. Le respect constant des libertés et des droits fondamentaux, ainsi que l’indépendance de la justice, demeurent essentiels au développement de Hong Kong."

Dernière modification : 04/10/2019

Haut de page