Grippe aviaire (grippe H7N9) Recommandations

En Chine, la grippe aviaire de type A (H7N9) a touché 460 personnes depuis octobre 2016. C’est la plus forte progression observée depuis 2013. Au total 1393 cas d’infection par le virus de la grippe aviaire ont été déclarés depuis le début de 2013.

Depuis décembre 2016, les autorités locales ont renforcé leurs mesures de surveillance et publient régulièrement leurs observations en liaison avec l’Organisation Mondiale de la santé (OMS).

La Chine a également adopté une politique de contrôle et d’abatage des volatiles d’élevage ou sauvages contaminés ou présumés comme tels.

Conseils préventifs :

Les infections humaines restent rares et touchent plus particulièrement les personnes ayant eu des contacts avec des volailles contaminées sur des marchés de volailles vivantes ou des élevages de volailles.

Le virus se transmet par voie respiratoire, soit par contact direct, notamment avec les sécrétions respiratoires et les déjections des animaux malades, soit de façon indirecte par l’exposition à des matières contaminées (par l’intermédiaire de la nourriture, de l’eau, du matériel et des mains ou des vêtements souillés).

Les symptômes sont similaires à ceux d’une grippe de saison (fièvre, toux, maux de gorges, fatigues musculaires, perte d’appétit).

Des mesures d’hygiène classiques sont recommandées pour limiter les risques de transmission :

  • L’OMS conseille d’éviter de se rendre sans motif des élevages de volailles, d’entrer en contact avec des animaux dans les marchés d’oiseaux vivants, de pénétrer dans des zones où peuvent s’effectuer des abattages de volailles ou de toucher des surfaces apparemment contaminées par des déjections de volailles ou d’autres animaux.
  • Il convient également de se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon et respecter les bonnes pratiques de sécurité sanitaire des aliments et d’hygiène alimentaire.
  • Il est également conseillé d’éviter la consommation de produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier pour la viande et les œufs.

En cas de contact avec des animaux malades, consulter rapidement un médecin.

En cas de symptômes compatibles, notamment fièvre, toux ou courbatures, vous êtes invités à rapidement à consulter t un médecin.

Aucune transmission d’une personne à une autre n’a été observée à ce jour.

Dernière modification : 25/04/2017

Haut de page