Golfe [中文]

2 août 2019

Q : L’Allemagne semble refuser une demande de participer dans une force navale de sécurité et/ou observation dans le Golfe arabo-persique au vu des incidents récents impliquant des tankers ? Cela vous inspire un commentaire en vue des efforts européens de consolider les préparations et objectifs militaires au sein de l’UE ?

R : La liberté de navigation dans le Golfe est un élément essentiel de la sécurité régionale et du commerce mondial. Les échanges se poursuivent avec nos partenaires européens intéressés, notamment le Royaume-Uni et l’Allemagne, sur les volets politique, diplomatique et opérationnel, d’une action visant à éviter une escalade dans la région et à renforcer les conditions de sécurité dans le Golfe.

Ceci passe : sur le plan politique, par nos efforts pour aboutir à une désescalade des tensions et au retour de l’Iran en pleine conformité avec ses obligations au titre de l’accord de Vienne ; sur le plan diplomatique par nos réflexions avec nos partenaires européens et en liaison avec nos partenaires régionaux, pour créer les conditions d’un dialogue régional inclusif sur la sécurité maritime ; sur le plan opérationnel par notre disponibilité à poursuivre les travaux sur une initiative européenne pour accroître notre connaissance de la situation en mer et faciliter le passage sûr des bâtiments dans la région avec le déploiement de moyens appropriés.

Dernière modification : 05/08/2019

Haut de page