Fudan et l’ENS diplôment la 1ère promotion de leur classe pré-doctorale

Les 13 diplômés de la 1ère promotion de la classe pré-doctorale de l’Ecole normale supérieure et de Fudan ont reçu leur certificat de fin d’études des mains de Fabien Chareix, attaché de coopération universitaire à Shanghai, le vendredi 30 juin 2017.

JPEG
Les étudiants de la 1ère promotion de la classe pré-doctorale de l’ENS et de Fudan lors de leur cérémonie de diplomation en compagnie de leurs professeurs et de représentants des parties françaises et chinoises

La cérémonie de diplomation de la 1ère promotion de la classe pré-doctorale de l’ENS et de Fudan s’est tenue le vendredi 30 juin au 20ème étage de la tour Guanghua du campus de Handan Lu. Cette cérémonie couronne 3 années d’un programme conjoint mis en place par l’Université Fudan et l’Ecole normale supérieure.

Ce programme a permis à une première promotion de 13 étudiants de se former au français de manière intensive grâce à des cours hebdomadaires d’une dizaine d’heures dispensés par des enseignants de l’Alliance française et des lecteurs français venant de l’ENS. L’un des enjeux du programme était pour les étudiants de faire face à cette charge de travail supplémentaire tout en poursuivant leurs études de master en sciences humaines dans des disciplines aussi diverses que l’histoire, la philosophie ou la littérature. Outre ces cours de français et de méthodologie, le programme de classe pré-doctorale ENS-Fudan a également accueilli 15 enseignants chercheurs de l’ENS venus donner des séries de conférences pour des périodes d’une à deux semaines.

Ces enseignants sont : Stéphane Verger (décembre 2014, histoire, séminaire sur les migrations humaines dans la région méditerranéenne dans l’Antiquité), Barbara Cassin (mars 2015, philosophie, L’héritage des philosophes de l’antiquité grecque), Céline Trautmann-Waller (avril 2015, histoire, La diffusion du mouvement des Lumières et les transferts culturels et anthropologiques dans l’Allemagne des années 1800), Jean-Charles Darmon (mai 2015, Littérature, pensée morale et genres littéraires), Charlotte Guichard (histoire, octobre 2015, La culture et l’art européens à l’époque des Lumières), Yann Sordet (décembre 2015, histoire, L’inventaire des sources : le catalogage des livres et la structure du savoir : le monde occidental du Moyen-Age jusqu’à l’époque des Lumières), Jean-Claude Monod (mars 2016, Philosophie, phénoménologie, anthropologie et description – la Raison, le Corps et le Temps – De Husserl à Blumenberg), Pierre-Marc de Biasi (littérature, mai 2016, Flaubert et l’invention du roman moderne), Christophe Charle (histoire, mai 2016, Histoire sociale et culturelle des grandes métropoles de d’Europe de l’Ouest de la seconde moitié du 19ème siècle jusqu’au début du 20ème siècle), Isabelle Pantin (littérature, novembre 2016, La littérature française à l’époque de la Renaissance), Isabelle Kalinowski (philosophie, décembre 2016, Etudes sur Max Weber), Sophie Basch (littérature, mars 2017, Les auteurs français, deux cas d’étude : Gérard de Nerval et Marcel Proust), Michel Espagne (études culturelles, avril 2017, Etude et méthodes des transferts culturels), Daniel Petit (histoire et linguistique, mai 2017, Exposé sur la linguistique des langues indo-européennes).

La cérémonie s’est déroulée en présence de M. Chen Zhimin, président adjoint de l’Université Fudan et responsable des sciences humaines et sociales, de M. Fabien Chareix, attaché de coopération universitaire au Consulat général de France à Shanghai, de M. Wu Hongxiang, vice-directeur de l’Ecole doctorale de Fudan, de Mme Tang Wenqinq, vice-directrice du bureau des relation internationales de Fudan, de Mme Huang Bei, professeur de littérature et coordinatrice du programme pour l’Université Fudan, et d’Ivan Ruvidic, coordinateur du programme pour l’ENS. Etaient également présents des professeurs représentants chacun des départements partenaires du programme : histoire, philosophie, littérature et faculté des langues étrangères et qui constituent un important pôle d’enseignants chercheurs francophones et francophiles à l’Université de Fudan : Mo Weimin, Lin Hui, Xie Jing et Wang Chunming pour le département de philosophie, Huang Jinbing pour le département d’histoire, Chen Jie pour le département de littérature et Yang Zhen pour le département de langue française.

Les différents acteurs de cette coopération sont revenus sur la genèse de ce programme original et pluridisciplinaire qui unit 4 départements de sciences humaines d’une grande université généraliste chinoise tournée vers la recherche à l’un des établissements d’enseignement supérieur les plus prestigieux de France. Amorcée en 2012, la coopération entre l’Université Fudan et les ENS s’est concrétisée en 2014 avec le démarrage de la classe pré-doctorale sous l’impulsion de Michel Espagne, directeur du Labex TransferS de l’ENS, du vice-président en charge des SHS de Fudan à l’époque, M. Lin Shangli, et de professeurs de Fudan tels que le philosophe Mo Weimin, l’historien Li Hongtu, et la spécialiste de littérature Huang Bei.

Accueilli au sein du centre d’études sur la civilisation chinoise de Fudan, dirigé par M. Jin Guangyao, ce programme de coopération franco-chinois a permis de renforcer les liens entre les deux établissements et contribué à la diffusion de la pensée chinoise par l’organisation de plusieurs colloques en France. Lors de la cérémonie de remise des certificats, tous les acteurs de cette coopération ont formulé le souhait que ce programme, désormais modèle de coopération sino-étrangère au niveau master et doctorat à l’Université Fudan, accueille encore de nombreuses promotions et permette de développer plus avant la relation franco-chinoise, notamment en favorisant l’accueil d’élèves sinologues de l’ENS à Fudan.

11 des 13 étudiants issus de ce programme achèvent également cette année leurs études de master à Fudan et 9 d’entre eux vont partir faire une thèse en France dès le mois de septembre grâce à des financements du China Scholarship Council : 9 à l’ENS et 2 autres à l’Ecoles pratique des hautes études (EPHE), ce qui fait d’ores et déjà de cette formation conjointe un programme phare de la coopération franco-chinoise au niveau doctoral dans le domaine des sciences humaines et sociales.

L’Université Fudan :

Fudan est un établissement d’excellence bénéficiaire des programmes 985 (financement d’universités de recherche de rang mondial) et 211 (projet vise à créer 100 universités et des disciplines d’excellent niveau au début du 21ème siècle) du gouvernement chinois et placé sous la tutelle directe du ministère de l’Education. Figurant parmi les quatre grandes universités de Shanghai avec Jiaotong de Shanghai, Tongji, et l’ECNU. Fudan est régulièrement classée parmi les 5 meilleures universités de Chine dans la plupart des disciplines des sciences humaines et sociales.

Fondée en 1905, Fudan est issue d’un schisme au sein de l’Université Aurore, établissement catholique fondé par les jésuites français de Shanghai pour former des interprètes et traducteurs. En désaccord avec la politique de gestion de l’établissement, le père Joseph Ma Xiangbo créée la Nouvelle Aurore. Après avoir été déplacée durant la guerre sino-japonaise, Fudan est rétablie à Shanghai en 1946. En 2000, elle fusionne avec l’Université médicale numéro 1 de Shanghai. M. Xu Ningsheng, physicien anciennement président de l’Université Sun Yat-Sen à Canton, a été nommé président de Fudan au mois d’octobre 2014.

Dernière modification : 04/07/2017

Haut de page