Francophonie économique – le rapport de Jacques Attali [中文]

« Le rayonnement, c’est la francophonie »

JPEG - 184.3 ko
Photo : elysee.fr

M. Jacques Attali a remis au Président de la République son rapport sur « la francophonie et la francophilie, moteurs de développement durable », avec 53 propositions d’actions pour une politique économique francophone.

« Le rayonnement, c’est la francophonie. Jacques Attali vient de me remettre un rapport qui souligne l’immense atout économique que la francophonie peut représenter. Je veux que la dimension économique de la francophonie soit présente lors du prochain sommet de l’OIF à Dakar, au mois de novembre », a déclaré le Président de la République lors de l’ouverture de la Conférence des Ambassadeurs, qui s’est tenue le 28 août 2014 au Palais de l’Elysée.

Le rapport montre l’existence d’un espace géolinguistique de la francophonie présentant un fort potentiel économique : « au total, l’ensemble des pays francophones et francophiles représente 16 % du PIB mondial avec un taux de croissance moyen de 7 % ». Les enjeux économiques que représente cet espace sont considérables d’autant plus que l’espace francophone est créateur d’une réelle dynamique d’échanges de biens et de services entre pays ayant la langue française en partage.

Selon le rapport, la francophonie est le 6ème espace géopolitique par sa population et peut devenir le 4ème à l’horizon 2050. En 2014, on estime à 230 millions le nombre de locuteurs francophones dans le monde. La Chine compte quant à elle 100 000 apprenants de français.

Le Président de la République a demandé une mise en œuvre rapide des propositions énoncées dans le rapport à l’approche du XVe sommet de la Francophonie qui se tiendra à Dakar (Sénégal) le 29 et le 30 novembre 2014.

Dernière modification : 29/08/2014

Haut de page