Finale nationale du concours de la chanson francophone

Clôturant le mois de la francophonie, la finale du concours de la chanson francophone s’est tenue le 31 mars 2019 dans la célèbre pagode de la grue jaune, le très emblématique monument symbolisant la ville de Wuhan.

Découvrons les 6 finalistes qui venaient de l’ensemble de la Chine.
Par ordre alphabétique :

Je m’appelle LIU Xinghe. Mon nom français, c’est Étoile. J’ai 20 ans. Je viens de Fuzhou, dans le Fujian. Chanter, c’est une partie indispensable de ma vie. Je chante dans la chorale universitaire et dans un bar tous les samedis. En tous cas, je ne rate jamais l’occasion de chanter. En plus, je passe mon temps libre à jouer du Guzheng, c’est une façon efficace de me « lâcher ». Je prévois de continuer mes études de Master après la fin de l’année universitaire pour atteindre mon rêve d’être une interprète ou traductrice français et anglais.

Elle a chanté la chanson « Est-ce que tu m’aimes ? » de Maître Gims.

JPEG

Je m’appelle SUO Canggongboji et maintenant, je suis en troisième année. J’ai 21 ans et je suis Tibétaine. J’aime bien chanter depuis mon enfance, surtout des chansons en langue étrangère. Je suis profondément attirée par la culture française et je suis en train de me préparer pour faire mes études en France. J’espère que je peux devenir amie avec des gens qui partagent les mêmes intérêts, faire évoluer ma manière de voir le monde et mieux comprendre la culture française.
Elle a interprété « Mercy » de Madame Monsieur.

JPEG
Je suis Wang Siqi. L’état normal de ma vie est de chanter, de jouer du piano, d’écouter des chansons, d’étudier et, parfois, de trouver de nouvelles idées. Il y a beaucoup de choses que je veux faire à l’avenir : interprète, commerçante, voyageuse, artiste... Je vivrai chaque jour, chérirai les gens autour de moi, rencontrerai des gens intéressants et deviendrai moi-même.
Elle a chanté la chanson « S.O.S » d’Indila.

JPEG
Je m’appelle Lyane (WANG Yixuan) et je viens du Guangdong. Comme je suis née au printemps, j’espère apporter de la joie à tout le monde. Et ma joie vient en chantant. Quand j’étais petite fille, je repassais mes leçons en chantant. Et bien des années plus tard, je chassais les idées noires en chantant. Quelles que soient nos opinions, on fait sa révolution en chanson. La vie, c’est plus marrant, c’est moins désespérant en chantant.
Elle a chanté « Dommage », la chanson de Bigflo & Oli.

JPEG
Bonjour, je m’appelle YANG Bin. Je viens de la province de Jiangsu. Je suis en licence de français. Moi, j’aime bien chanter, voyager et voir les films. J’espère bien parler français et chanter aussi bien que Shang Wenjie !

Il a interprété un très entrainant « Sur la route » de Gérald de Palmas.

JPEG
Je suis ZHAO Hesen et je suis très content d’avoir cette occasion de communiquer avec des étudiants qui aiment le français et aiment chanter dans toutes les régions en Chine. Bien que dans notre collège, le français soit un outil d’aide à l’étude d’autres matières, je suis toujours impressionné par le charme infini du français et de la culture française. J’espère que l’expérience de participer au concours de chanson me fera connaitre plus de culture française et connaître plus de gens qui ont la même passion que moi.
Il a chanté « Écris l’histoire » de Gregory Lemarchal.

JPEG

Les 6 finalistes ont bénéficié d’une préparation animée par une chanteuse professionnelle québecquoise, « Mademoiselle ». Les répétitions se sont déroulées dans les locaux d’Excellent Music à Wuhan :
https://v.qq.com/x/page/b0856vjcesw.html

Le jury était constitué de :
LI Yunzhong, vice-président de l’union philarmonique du Hubei, critique musical et initiateur du festival Celibidache ;
Windy, DJ à la Radio musicale de Chutian ; créatrice et animatrice de l’émission Music Cool bar, classée parmi les meilleures émissions musicales du Hubei ;
ZHENG Yajing, soprano ;
Alain RAKOTOMANGA, enseignant de musique à l’école française internationale de Wuhan et musicien au sein d’un groupe ;
Didier KIMMOUN, attaché culturel au Consulat général de France à Wuhan.

Pendant la délibération du jury, les très jeunes élèves de l’école maternelle trilingue « la petite fourmi » sont eux-aussi venus sur scène chanter et montrer que le talent – en français- n’attend point le nombre des années.

JPEG
JPEG

Un live-streaming a permis de suivre à travers la Chine, les performances de tous les participants en direct.
C’est WANG Siqi qui a remporté le premier prix avec une très émouvante interprétation de la chanson S.O.S.
Elle gagné le très beau séjour en France offert par KayTrip, le sponsor des concours étudiants du mois de la francophonie.
Ce séjour de 8 jours lui permet de découvrir Paris, Versailles et les châteaux de la Loire cet été, avec ses camarades lauréats des autres concours du mois de la francophonie. Hôtel, restaurant et déplacements en mini-bus avec chauffeur, tout est prévu pour faire de ce voyage un moment inoubliable dans son parcours d’étudiante de français !
Les autres candidats n’ont pas été oubliés et sont repartis les bras chargés de cadeaux.

JPEG
Créé il y a 19 ans, c’est un des concours phares du mois de la francophonie. Très attendu des publics, il est destiné aux étudiants chinois de 18 à 25 ans, qui apprennent le français à l’université ou à l’Alliance française (le niveau B1 en français est attendu). Ils se sont inscrits à ce concours sur le site faguowenhua entre décembre 2018 et janvier 2019 et ont choisi un morceau parmi la liste de 50 chansons francophones qui leur a été proposée. Les universités ont ensuite organisé une sélection interne de façon à présenter 2 candidats maximum par établissement. A la suite de quoi, une demi-finale dans chaque circonscription consulaire a permis de choisir le ou la candidate qui est alors venu chanter lors de la grande finale nationale.

En attendant l’édition 2020 pour laquelle les étudiants pourront s’inscrire dès la fin 2019, continuez à chanter en français !
En effet, les chansons font autant partie du patrimoine socioculturel d’un pays que ses monuments historiques. Elles constituent un formidable réservoir culturel sur la vie quotidienne en France, les coutumes et les débats sociaux. Les enseignants le savent bien, la chanson en classe de langue étrangère constitue un outil pédagogique motivant pour travailler la langue.

Dernière modification : 25/04/2019

Haut de page