Epidémie de grippe—le 12 janvier 2017 [中文]

Alors que le pic de l’épidémie de grippe approche, Marisol Touraine a réuni mercredi 11 janvier les autorités sanitaires pour faire le point sur la surveillance et la gestion de la grippe saisonnière.

Cette année, l’épidémie de grippe est « particulièrement intense » et le nombre de personnes malades « particulièrement important ». Aussi, le bilan de l’épidémie sera « probablement lourd » cette année (M. Touraine, 11/01/17). Fortement sollicités, les établissements et les professionnels de santé font face. « Toute personne qui a besoin d’être soignée l’est » (M. Touraine, 11/01/17). Depuis le début de l’épidémie, de nombreuses mesures ont été mises en œuvre pour permettre au système de soins de faire face : alertes précoces et régulières des professionnels libéraux et des établissements hospitaliers pour assurer une prise en charge optimale des malades ; sensibilisation et suivi particulier des maisons de retraite ; rappel des mesures de prévention de protection à la population (diffusion quotidienne de spots sur les chaînes de télévision et de radio depuis plusieurs semaines). Dès le 21 décembre dernier, Marisol Touraine a donné des instructions aux hôpitaux pour ajuster leur organisation et leurs moyens. Des dispositifs gradués existent pour permettre aux hôpitaux de déprogrammer des opérations, d’ouvrir des lits et de rappeler du personnel pour prendre en charge tous les patients qui ont besoin d’être hospitalisés. Mardi 10 janvier, elle leur a donné instruction de mettre en œuvre sans délai toutes les mesures nécessaires, y compris en déprogrammant des activités, pour renforcer les capacités d’hospitalisation. « L’enjeu, c’est de garantir qu’il y a des lits d’hospitalisation disponibles » pour les nouveaux patients (M. Touraine, 11/01/17).

Dernière modification : 16/01/2017

Haut de page