Entretien avec M. Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés

Le Président de la République a reçu ce matin M. Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.

JPEG
© Présidence de la République - F. Lafite

Rappelant l’attachement indéfectible de la France au droit d’asile, le Président a marqué sa détermination à honorer l’ensemble des engagements pris pour aider les populations dans le monde victimes de persécutions, de guerres et du terrorisme. L’effort de 200M€ pour la période 2016-2018 en faveur des réfugiés syriens sera notamment respecté, au bénéfice des agences des Nations Unies et des pays voisins de la Syrie les plus exposés, en particulier le Liban.

Le Président et M. Grandi ont fait un point sur la réponse internationale et européenne pour assurer les obligations en matière d’accueil de réfugiés et mieux maîtriser les flux. Le Président a confirmé que la France prenait toute sa part à la réalisation des objectifs européens de relocalisation et de réinstallation des réfugiés, dans l’esprit de responsabilité et de solidarité qui a marqué l’approche de l’Europe depuis le début de la crise.

Le Président et M. Grandi ont évoqué la situation en Afrique, notamment dans la région du Lac Tchad, en Centrafrique et au Soudan. Ils ont insisté sur la nécessité de consacrer davantage de moyens pour le développement des pays les plus vulnérables et appelé à la pleine mobilisation des instruments européens.

Le Président a enfin souligné l’engagement de la France aux côtés des Nations Unies afin de permettre l’acheminement de l’aide aux populations, partout où il est nécessaire. Il a rappelé que l’amélioration de la situation humanitaire était une des conditions sine qua non à l’amorce d’un processus politique crédible.

Dernière modification : 17/05/2017

Haut de page