Ecole Française de Chengdu : pré-inscriptions et appel au soutien des entreprises [中文]

L’Ecole a donc besoin dès à présent que les parents nouveaux arrivants confirment leur souhait d’inscription de leurs enfants si on ne veut pas voir celle-ci fermer !

L’Ecole Française de Chengdu a été créée en 2005 à l’initiative de la société Areva comme école d’entreprise, en partenariat avec la Mission Laïque Française. En 2009, la section primaire a été homologuée par le Ministère de l’Education Nationale, ce qui a permis à des enfants français de s’inscrire et de bénéficier de bourses. En outre, c’est une garantie de la qualité professionnelle de l’enseignement reconnu lors du retour en France. A la rentrée 2010, L’Ecole Française de Chengdu comptait encore 9 élèves du CP au CM1.

Aujourd’hui, et pour des raisons qui lui sont propres, la société Areva a décidé de se retirer de la gestion de l’école à la fin de l’année scolaire. Celle-ci va donc devenir une école à gestion parentale à partir du 30 juin ; dans ce but, une association a été créée. Elle a par ailleurs signé un nouveau partenariat avec l’école internationale Eton House, dont les tout nouveaux locaux situés en centre ville offrent un cadre idéal pour une école primaire. Ce partenariat permet en outre aux enfants français de côtoyer des enfants de diverses nationalités, de bénéficier chaque jour d’un cours de chinois, et de suivre certaines matières comme la musique ou le sport directement en langue anglaise.
D’autre part, beaucoup de familles dont les enfants y sont scolarisés partent cette année.

L’Ecole a donc besoin dès à présent que les parents nouveaux arrivants confirment leur souhait d’inscription de leurs enfants si on ne veut pas voir celle-ci fermer définitivement ses portes à la fin de l’année scolaire, ce qui serait évidemment très dommageable pour toute la communauté française de Chengdu, et tout le travail mené jusqu’à l’homologation de l’école serait réduit à néant. Quelques enfants sont déjà préinscrits pour l’année scolaire 2011-2012, mais leur nombre est insuffisant pour que l’école soit économiquement viable.

Le Consulat souhaite attirer l’attention de tous sur cette question.
Enfin, si des entreprises, conscientes de l’intérêt que représente pour tous le maintien de l’Ecole française à Chengdu, souhaitent s’investir en soutenant sur le plan logistique et/ou financier l’association des parents d’élèves gérant l’école, cela pourrait probablement faire en sorte que l’Ecole perdure.

Dernière modification : 19/05/2011

Haut de page