Discours de l’Ambassadeur - Réception sur le Vendémiaire

Hong Kong - 26 février 2018

Monsieur le Consul général ;
Commandant,
Chers amis,

Je suis très heureux d’être parmi vous ce soir sur cette belle frégate Vendémiaire, qui connaît bien depuis de longues années les eaux chinoises.
Mais sa dernière escale à Hong Kong datait (2013) alors qu’il est important que des escales françaises interviennent régulièrement dans cette Région administrative spéciale qui compte beaucoup pour la France, puissance globale et puissance du Pacifique.

J’en vois au moins trois raisons :
En premier lieu, Hong Kong joue un rôle essentiel dans notre coopération maritime, par exemple à travers le partenariat établi de longue date avec le Government flying service, responsable du sauvetage en mer pour toute la Mer de Chine du Sud.
Ce sont des hélicoptères d’origine française qui sont employés lors des opérations de sauvetage engagées par les sauveteurs du GFS, dont je salue l’efficacité. Six nouveaux hélicoptères Couguar leur seront d’ailleurs livrés cette année.
Des Zodiac français équipent aussi certains services hongkongais, tels que la Marine de la Police. La venue d’une frégate permet d’échanger et de réaliser des exercices en mer avec nos partenaires hongkongais, ce qui est indispensable pour rester performant.

En deuxième lieu, Hong Kong est un partenaire économique majeur pour la France, notamment dans le secteur maritime. Une section du Cluster maritime français a été créée en 2016 à Hong Kong, qui est devenue un interlocuteur important du Département maritime et portuaire de Hong Kong (Hong Kong maritime and Port board).
Elle rassemble une quinzaine d’entreprises françaises, compagnies maritimes, entreprises du secteur logistique, banques, entreprises de service. Pour les 800 entreprises françaises présentes à Hong Kong, l’escale d’un bâtiment français est donc une occasion unique de donner plus de visibilité au savoir-faire français dans l’ensemble des secteurs du domaine maritime.

Le troisième élément est bien sûr l’importance de la communauté française de Hong Kong, qui accueille la première communauté française de Chine et la seconde en Asie après Singapour.
L’escale d’un bâtiment de la Marine nationale rappelle le lien qui unit tous les Français, y compris de l’étranger, à leur Armée et à ceux qui la composent et qui s’exposent au quotidien, partout à travers le monde, pour défendre notre nation, notre sécurité et nos valeurs.

J’admire l’enthousiasme provoqué par la journée porte ouverte demain sur le Vendémiaire, qui atteste de la vitalité de ce lien. Hong Kong et le Guangdong occupent d’ailleurs une place particulière dans la Marine, puisque ces deux régions comptent trois officiers de la réserve citoyenne Marine - dont votre Consul général, qui en est très fier - qui parrainent quatre jeunes du Lycée Victor Ségalen, à l’initiative de notre attaché de défense à Pékin, le Cdt Carre.
C’est une initiative unique au monde s’agissant de communautés expatriées. Ces mêmes réservistes organiseront le 13 avril prochain un gala avec le Souvenir Français au profit d’associations locales, pour commémorer le centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale. L’an passé, l’association les Ailes Brisées a reçu 50.000 euros de la part du Souvenir français.

Vous voyez que le lien entre la Marine et notre communauté française est très vivant et je ne peux que vous encourager ce soir à rencontrer les officiers et l’équipage du Vendémiaire, pour partager avec eux leur expérience unique du Pacifique.
Je vous souhaite une très bonne soirée !
Vive la république ! Vive la France !

Dernière modification : 27/02/2018

Haut de page