Discours de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, à l’usine-atelier Le Duff

(Pékin, 25 avril 2019)

Monsieur le Directeur général,

Monsieur le Directeur,

Mesdames et Messieurs,

Je suis très heureux de pouvoir passer pour vous saluer cet après-midi en arrivant juste à Pékin pour mon cinquième déplacement en Chine depuis que je suis ministre des affaires étrangères. Je suis heureux de saluer les entrepreneurs de cette aventure et en particulier le créateur d’Amandine et de vous saluer aussi vous toutes et vous tous, personnel recruté dans ce nouvel itinéraire du savoir-faire français en exportation en Chine. Je rappelle aussi, peut-être que vous le savez, qu’en tant que ministre des affaires étrangères, je suis aussi chargé de l’exportation et du rayonnement de la France.

Là, c’est un symbole à la fois de la faculté d’exportation, il n’y a rien de plus symbolique du rayonnement pour la France que le croissant et la baguette. Au-delà de cela, le savoir-faire de Brice Elhaïk a été de rajouter à ce symbole et à cette capacité économique, le savoir-faire chinois. En créant des goûts particuliers, en valorisant la qualité française par la qualité chinoise.

Je trouve que c’est un bon exemple de la manière dont doivent se comprendre les relations entre la France et la Chine, au-delà de la baguette et du croissant au thé vert. Chacun porte sa tradition et son savoir-faire, pour le bien commun. C’est formidable.

Vous êtes au début d’une grande aventure. Si vous suivez l’aventure de Servon, alors il faudra penser à l’agrandissement. Mais je voulais vous souhaiter à vous tous et à vous toutes beaucoup de succès dans votre volonté d’avancer, beaucoup de réussite et j’espère que ma visite cet après-midi sera le symbole de ce qui peut vous arriver de mieux demain.

J’ai une petite pensée aussi pour Louis Le Duff et pour le groupe, j’ai là une pensée bretonne puisque j’ai vu grandir ce groupe depuis plusieurs années, avec maintenant un rayonnement, une présence internationale considérables. Comme quoi, à force de volonté et de savoir-faire, on peut mener de très grands itinéraires, de très grandes aventures. Donc je salue le groupe breton qui a su s’ouvrir à l’international et faire valoir la compétence de notre pays dans le monde entier. Merci beaucoup./.

Dernière modification : 29/04/2019

Haut de page