Des acteurs des sociétés civiles européenne et chinoise se mobilisent sur la lutte contre le changement climatique

L’ambassade de France en Chine impliquée dans le soutien à la société civile chinoise en matière de gouvernance environnementale, apporte son appui aux travaux du Forum Chine – Europe pour sensibiliser via les média la population française et chinoise aux enjeux des négociations internationales sur le dérèglement climatique, en perspective de la COP20 (Lima) et surtout COP21(Paris, décembre 2015).

PNG

Le Forum Chine – Europe est une organisation non gouvernementale née en 2005. Il rassemble de manière informelle des personnalités européennes et chinoises, et vise à renforcer le dialogue entre sociétés pour réfléchir ensemble à l’avenir des relations entre la Chine et l’Europe, et la contribution que la Chine et l’Europe peuvent apporter en tant qu’acteurs mondiaux.

Le forum Chine – Europe est à l’origine de plusieurs initiatives pour contribuer à préparer les prochaines conférences des parties à la convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique :

  • Un « texte commun », ébauche d’une feuille de route des sociétés civiles chinoise et européenne pour une lutte efficace contre le changement climatique
  • Du 2 au 5 décembre 2014, le forum organise dans plusieurs villes de France et d’Europe (notamment Paris, Bruxelles, Lyon, Genève, Le Havre…) une conférence sur le thème « Face au changement climatique, repenser le modèle de développement global », qui comprendra des ateliers sur 12 thèmes dont ceux de la ville durable, de la RSE et des économies d’énergie, de la consommation et des productions durables, de l’éducation au climat, des liens entre la santé et le climat, entre justice et climat, du financement de la transition énergétique, des liens entre l’eau et le climat.

Afin de présenter ces deux initiatives, le Forum a organisé une conférence à l’Institut français de Pékin, en présence de médias et d’experts chinois. L’ambassadeur de France en Chine a participé à l’événement et appuyé la démarche du forum.

©Forum Chine-Europe - JPEG

Retrouvez ci-après des extraits de l’intervention de l’Ambassadeur, lors de la conférence préparatoire organisée par le forum le 9 juillet à l’Institut français de Pékin :

« (…) Je tiens à saluer pour trois raisons cette initiative : d’abord parce qu’elle constitue un effort important de mobilisation de la société civile en faveur de la lutte contre le changement climatique, notamment par le biais de débats utiles sur les média et les réseaux sociaux. Ensuite, parce que vous avez l’ambition de construire un consensus pour sortir des contradictions entre la Chine et certains pays occidentaux. Enfin, parce qu’il s’agit d’une manifestation organisée dans le cadre du cinquantième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine.

(…)

Comme vous le savez, la France accueillera en décembre 2015 la 21è Conférence des Parties de la Convention des Nations unies sur le changement climatique. C’est à la fois un honneur, mais aussi un immense défi car l’objectif est d’aboutir à un nouvel accord universel pour mieux lutter ensemble contre le changement climatique et ses effets.

Je voudrais souligner qu’il s’agit de l’une des grandes priorités de la diplomatie française et l’un des grands enjeux globaux sur lequel la France et la Chine travaillent ensemble et continueront de le faire dans les mois et les années qui viennent.

En tant que pays hôte, nous menons des consultations régulières avec toutes les Parties, mais elles sont particulièrement étroites les autorités chinoises, et avec les experts chinois, pour préparer au mieux cette échéance majeure. Le Président de la République et le Président Xi Jinping l’ont évoqué lors de leurs entretiens à Paris fin mars. Laurent Fabius, Ministre des affaires étrangères et du développement international, s’est entretenu des enjeux de la négociation climat le 19 mai dernier avec le Premier ministre Li Keqiang, et avec M. XIE Zhenhua, vice-président de la NDRC. Nous avons réuni il y a quelques jours à Paris le groupe d’experts franco-chinois sur le changement climatique, qui se tient deux fois par an. Les 11 et 12 juillet, la France accueillera à Paris une réunion du Forum des économies majeures, espace de discussion extérieure à la Convention climat, regroupant les principaux émetteurs de gaz à effet de serre. La Chine y sera représentée au niveau ministériel et nous en félicitons.

La Chine est – comme les pays européens - vulnérable au dérèglement climatique et à ses impacts. Cette situation de vulnérabilité, de nombreuses régions du monde la connaissent. Nous constatons que le changement climatique n’est plus une notion abstraite. Il s’agit d’une réalité qui n’est plus aujourd’hui raisonnablement contestée.

Ses causes sont identifiées -l’émission, du fait des activités humaines, de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Et ses conséquences se manifestent chaque jour un peu plus, qu’il s’agisse de la fonte des glaciers et des calottes polaires, de la montée des eaux et de l’acidification des océans, ou des effets sur les cultures agricoles dans de nombreux pays.

Le dernier rapport du GIEC est alarmant et sans équivoque. Il nous rappelle que, au rythme actuel de croissance des émissions de gaz à effet de serre, la température pourrait augmenter de presque 5°C d’ici 2100. Une telle augmentation, bien au-delà des 2°C maximum recommandés par les scientifiques, causera des impacts dramatiques dans un très grand nombre de régions du monde.

(…)

Ne pas agir aurait un coût. Mais, plus important peut-être encore pour nous motiver à l’action : les réponses à la crise climatique offrent des opportunités considérables. En allant vers des économies et des sociétés bas-carbone, nous construisons la prospérité, les emplois et le bien-être de demain.

Je forme des vœux de succès pour vos travaux et suis convaincue qu’ils apporteront des idées pertinentes et des incitations utiles aux gouvernements dans leurs négociations d’ici à décembre 2015. »

Dernière modification : 10/07/2019

Haut de page