Découvrez les livres en lice pour le Choix Goncourt de la Chine ! [中文]

Vendredi 25 mars, de 19h à 20h30 sur Zoom et Bilibili, venez découvrir quelques-uns des romans en compétition pour ce prestigieux prix littéraire, présentés par d’éminents spécialistes de langue et littérature française des plus grandes universités chinoises. En chinois et en français.

JPEG
A suivre sur Zoom : https://us06web.zoom.us/j/81166237000?pwd=UFBzMnFTUkw0QUEySnFTVnpHQ1ZVZz09
A suivre sur Bilibili Faguowenhua (法国文化) : http://live.bilibili.com/22631858

Ou bien scannez le QR code de la salle de streaming :
PNG

Au programme :

DU Qinggang, professeur de littérature française à l’Université de Wuhan, ancien doyen de l’Institut des langues étrangères, est également vice-président de l’association des recherches sur la littérature française en Chine. Il nous présentera le Choix Goncourt de la Chine.

DONG Qiang, est président du comité d’organisation du Prix Fu Lei. Professeur de littérature française, directeur du département de français à l’Université de Pékin, il est auteur et traducteur. Il a reçu le Grand prix de la Francophonie de l’Académie française en 2013. Il est membre correspondant de l’Institut de France depuis 2016.
Il nous fera découvrir le roman « La plus secrète mémoire des hommes » de l’écrivain Mohammed Mbougar Sarr.

GAO Fang est professeur de littérature française à l’Université de Nankin. Ses recherches portent principalement sur les relations littéraires entre la France et la Chine. Elle poursuit un travail de recherche sur l’écriture de Le Clézio. Elle est la traductrice de « Frère D’âme » de David Diop, lauréat 2018 du Choix Goncourt de la Chine.
Elle nous révèlera la beauté de « La porte du voyage sans retour » de l’écrivain David Diop.

HU Xiaoyue, éditeur (Éditions Haitian) et traducteur, est considéré par Livres Hebdo comme le principal promoteur de la littérature française contemporaine en Chine du sud. Lauréat du Prix Fu Lei en 2010, il reçoit en 2002 le grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par le Ministère de la Culture de la république française.
Il nous plongera dans « Les enfants de Cadillac » de l’écrivain François Noudelmann.

LIU Bo, docteur ès Lettres de l’Université Paris IV-Sorbonne, est chercheur au Centre d’études en littératures et cultures étrangères de l’Université des études étrangères du Guangdong. Ses recherches portent principalement sur la littérature française moderne et la théorie littéraire.
Il nous dévoilera l’histoire de « Parle tout bas » de l’écrivaine Elsa Fottorino.

LIU Chengfu est vice-président de l’association chinoise des professeurs de français, vice-président de l’association des études africaines en Chine et professeur de littérature française à l’Université de Nankin. Ses publications comprennent plus de 130 essais, 20 manuels de français, et 50 œuvres traduites.
Il nous fera découvrir « S’adapter » de l’écrivaine Clara Dupont Monod.

NING Hong, spécialiste d’André Malraux, est docteure en littérature comparée et professeur au département de français de l’Université du Sichuan (Chengdu), où elle enseigne la littérature française depuis plus de 20 ans.
Elle nous exposera l’histoire de « S’il n’en reste qu’une » de l’écrivain Patrice Franceschi.

QIN Haiying est professeur de littérature française à l’Université de Pékin. Auteur d’un ouvrage sur Segalen et la Chine, elle est aussi traductrice de Victor Segalen, Edgar Morin, Jean-Pierre Vernant.
Ses récentes recherches portent sur la critique littéraire française du XXème siècle.
Elle nous plongera dans « Enfant de salaud » de l’écrivain Sorj Chalandon.

WU Hongmiao, professeur de l’Université de Wuhan, actuellement professeur invité de l’Université normale de la province du Hunan, formé à l’université Paris 8, se consacre à la sémiotique, à l’info-linguistique, à l’interculturel et à la traduction d’œuvres théoriques.
Il nous fera découvrir « La carte postale » de l’écrivaine Anne Berest.

YUAN Xiaoyi, professeur de français à l’École Normale Supérieure de l’est de la Chine (Shanghai), critique de littérature française, est traductrice d’une trentaine de nouvelles et romans (Rousseau, Le Clézio, Kundera...). Elle est lauréate du Prix Fu Lei – catégorie Littérature pour la traduction de Chanson Douce en 2018.
Elle nous fera découvrir « Soleil amer » de l’écrivaine Lilia Hassaine.

Cette conférence est organisée par le service de coopération et d’action culturelle – Institut français de Chine du Consulat général de France à Wuhan dans le cadre du mois de la francophonie 2022.

Le prochain lauréat du choix Goncourt de la Chine sera dévoilé en avril.

Dernière modification : 22/03/2022

Haut de page