Cycle exceptionnel de 3 jours d’ateliers pédagogiques à Wuhan [中文]

Dans le cadre des activités de formation des enseignants chinois et français de la circonscription consulaire organisées par le Service de coopération et d’action culturelle du Consulat général de France à Wuhan-IFC, un cycle de 3 jours d’ateliers pédagogiques a été organisé.

Il s’est déroulé du 18 au 21 avril en partenariat avec l’Alliance française de Wuhan, dans les locaux de son site de Wuchang. Plus de 40 participants représentant une vingtaine d’établissements français et chinois du primaire, secondaire et supérieur de la circonscription consulaire ont pris part à ces ateliers animés par Mme Odile Ledru-Menot.

La formatrice

Mme Odile Ledru-Menot a longtemps travaillé à l’Université Paris III-Sorbonne Nouvelle où elle a assuré la fonction de responsable pédagogique du Centre de phonétique pour étrangers, puis à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) à Paris, comme responsable pédagogique de la filière Communication et Formation Interculturelles. Expert associé au Centre International d’Etudes Pédagogiques depuis 20 ans et consultante indépendante, elle anime des modules sur des thématiques variées, dans le cadre des stages BELC. Elle assure également des formations d’enseignants, de coordinateurs et d’inspecteurs dans le monde entier.

Axes de travail :

Le travail effectué par les professeurs a été centré sur 2 thèmes, déclinés sous forme d’ateliers : Améliorer les manuels et méthodes de FLE existants et Intégrer la phonétique moderne dans une pédagogie interactive : de l’oral à l’écrit. La formatrice a présenté une trentaine de principes-guides supports à une pédagogie innovante de la motivation et de la réussite. Sa démarche est fondée simultanément sur l’intégration d’une approche renouvelée de la phonétique (notamment du rythme, de l’intonation et des mouvements d’apprentissage) ainsi que sur une gestion innovante de la séquence didactique et des interactions verbales et non verbales.

JPEG

Ces principes ont été mis en pratique par les stagiaires à travers de multiples activités concrètes leur permettant de s’approprier le déroulement et la finalité de chaque activité ainsi que leur agencement dans la séquence didactique.

Les stagiaires ont notamment manié le questionnement ouvert afin de développer, chez les apprenants, la confiance, la sécurité ainsi que l’implication affective et alléger la pression évaluative liée à la peur de l’erreur. L’exposition intensive à la langue orale à partir de documents authentiques et l’usage en complémentarité, de l’oral et l’écrit ont été illustrés. Ils ont permis aux stagiaires d’explorer de nouvelles voies pour augmenter le potentiel d’apprentissage des apprenants et construire leur compétence de réception, condition de toute activité de production.

JPEG

Tout au long de ces 3 jours d’atelier, la formatrice a largement souligné et illustré l’importance des aspects pragmatiques et systémiques de la communication et de l’apprentissage, autres principes-guides dont l’importance n’est plus à démontrer.

Des activités menées à partir d’enregistrements d’étudiants apportés par les professeurs, ont également permis de montrer la nécessité de développer, chez l’enseignant, un travail de diagnostic lui permettant de choisir les techniques les plus adaptées pour améliorer la qualité de la production orale de l’ apprenant.

A l’issue des ateliers, pour prolonger les échanges, les participants très enthousiaste sont pris l’initiative de créer un groupe de discussion auquel participera la formatrice.

JPEG

Pour en savoir plus :

Dernière modification : 01/08/2013

Haut de page