Création d’un centre de transfert technologique sino-italien

La Commission Science et Technologie de la Municipalité de Pékin (BMSTC) et l’Agence d’innovation italienne (IIA) ont fondé le premier centre de transfert technologique entre la Chine et un pays étranger dans la capitale.

La création de ce centre fait suite au Memorandum of Understanding, signé lors de la visite du président italien en octobre dernier. Le centre a officiellement été créé le 16 Avril dernier. Il comprend un centre de recherche et un laboratoire pour faciliter la commercialisation des innovations. Il fournira également des services de conseil aux entreprises sur le financement, l’investissement et la protection des droits de propriété intellectuelle. L’accord formel de création de ce nouveau centre a été signé lors d’une conférence sur le transfert technologique international de trois jours, parrainé conjointement par la BMSTC, l’IIA, l’Université de Pékin, l’Association of University Technology Managers et le Ministère chinois des Sciences et Technologies (MOST). Ont assisté à l’évènement quelques 300 cadres supérieurs issus de 80 agences de transfert de technologie, instituts de recherche et grandes entreprises multinationales, venus de plus de 20 pays et régions. En présence de plus de 400 technologies brevetées, les participants sont venus en quête de partenaires chinois, illustrant le fait que Pékin est le foyer d’un nombre toujours croissant d’acheteurs de technologie internationale, a fait remarquer Wang Binying, Directeur général adjoint de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (WIPO). Dix-sept autres propositions de coopération, dans les domaines du biomédical, de l’agriculture moderne, des nouvelles énergies et de la protection de l’environnement ont été signés durant la conférence. L’an dernier, les contrats signés à Pékin en termes de transfert de technologie ont représenté près de 160 milliards de yuans (environ 17 milliards d’euros), soit 40% du total national. Selon les statistiques de la BMSTC, les partenaires venaient de 41 pays.

Pékin, science.pekin-amba@diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 31/05/2011

Haut de page