Coronarovirus du syndrome respiratoire du Moyent-orient (MERS)

Des cas d’infection par le coronarovirus du syndrome respiratoire du Moyent-orient (MERS) sont apparus en Corée du Sud dans le courant du mois de mai 2015. Un cas a été exporté en Chine (vers Hong Kong puis dans la province de Guangdong). Parmi les personnes identifiées entrées en contact avec ce porteur, aucune n’a encore développé de symptôme.

La source de contagion et les modalités de transmission interhumaine de ce virus restent à l’heure actuelle mal connues. Mais la transmission interhumaine nécessiterait un contact étroit et prolongé avec le porteur du virus. A ce jour, il n’existe en revanche ni vaccin, ni traitement spécifique pour le MersCoV.

A ce stade, il est conseillé de respecter les précautions d’usage habituelles, en particulier le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydro-alcoolique.
Eviter tout contact avec les chameaux et les dromadaires. Il est fortement déconseillé de consommer de la viande de chameau ou du lait de chamelle.

Les autorités chinoises ont déjà pris des mesures préventives pour éviter toute propagation et les passagers en provenance de Corée du Sud et du Moyen-Orient (Arabie Saoudite, Qatar, Jordanie, Oman, Emirats Arabes Unis, Koweit et Irak) sont systématiquement contrôlés à la descente d’avion.

En cas de forte fièvre et/ou de difficultés respiratoires, il convient de consulter un médecin sans délai.

Dernière modification : 05/06/2015

Haut de page