Coopération pilote avec le Shaanxi (2016 et 2017)

Mémorandum de coopération de 2016

Un mémorandum de coopération a été signé le 23 septembre 2016 au Louvre entre la Fondation des Sciences du Patrimoine (FSP), qui représente les principales institutions patrimoniales françaises intervenant en Chine, et le Bureau du patrimoine du Shaanxi, en présence du Directeur général des patrimoines français. Ce mémorandum, ayant pour but de développer des projets de coopération, de formation et d’échanges de personnels pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel, a permis de réellement lancer la coopération franco-chinoise dans le domaine du patrimoine, notamment avec des projets pilotes dans la province du Shaanxi. Afin d’appuyer ce développement, Expertise France a déployé à Xi’an, en juin 2018, une experte technique internationale pour une durée de deux ans.

1er projet : coopération dans le domaine de la conservation et la restauration des peintures et du bois, le temple Gongshu Tang (XVe siècle après J.C.)

Le site de Gongshu Tang, construit sous la dynastie des Ming au début du XVème siècle, est le premier site patrimonial concerné par la coopération entre la FSP et le Bureau du patrimoine du Shaanxi. Il s’agit d’un site inscrit sur la liste du patrimoine national. Situé dans le village de Qixian, à quelques kilomètres à l’ouest de Xi’an, ce temple en bois se distingue par la qualité exceptionnelle de son ouvrage architectural (plafond à caissons (zaojing), pavillons célestes (tiangonglouge) sculptés avec une très grande finesse), et sa rareté (un des rares exemples connus d’architecture miniature). Ses peintures et ses polychromies ont également été réalisées avec une très grande dextérité et certaines peintures sont relativement bien préservées au regard des nombreuses transformations et altérations subies au cours des siècles.

La coopération avec la France est porte sur la protection et la restauration des peintures et des polychromies, et la protection de la structure en bois. Trois institutions françaises participent à ce projet de coopération : l’Institut national du patrimoine (INP) pour la partie peinture, le Laboratoire de recherche des monuments historiques (LRMH) et le Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF) pour l’aspect bois.

Au printemps 2019, deux missions d’expertise seront organisées en France et en Chine et, à l’automne, la première session de formation franco-chinoise, sous forme de chantier-école, dans le domaine de la conservation et de la restauration des peintures sera organisée à Xi’an en présence d’étudiants et d’experts français et chinois.

Dates clés :

  • Du 28 novembre au 4 décembre 2016 : mission d’expertise franco-chinoise en vue de préparer le projet de coopération sur la protection et la restauration du site Gongshu Tang. Présence de deux experts experts français en bois et en peinture du LRMH et de l’INP, coordonnés par la FSP. Cette mission a permis d’établir un rapport d’expertise évaluant la situation et les problèmes potentiels qui affecteraient les projets futurs de restauration et conservation.
  • 24 novembre 2017 : lors de la quatrième session du Dialogue de haut niveau sur les échanges humains entre la République française et la République populaire de Chine, signature de l’accord de coopération sur le site de Gongshu Tang entre l’Institut de protection du patrimoine du Shaanxi et la FSP.
  • Du 22 au 28 octobre 2018 : 1ère mission d’experts français sur le site Gongshu Tang depuis la signature de l’accord. Cette mission peinture a permis de faire un constat d’état des peintures et des polychromies sur les sculptures, et de lancer la préparation du chantier-école franco-chinois prévu en octobre 2019.

2e projet : coopération dans le domaine de la protection, conservation préventive et restauration des sculptures en pierre, le Mausolée de Maoling (IIe siècle avant J.C.)

Le Mausolée de Maoling est le tombeau de l’empereur Wudi de la dynastie des Han, construit de 139 à 87 avt J.C. Il s’agit du plus grand tombeau impérial des Han. En 1961, ce site a été inscrit sur la liste du patrimoine national. On y trouve notamment 17 sculptures, dont la plus connue est celle du cheval écrasant un Xiongnu. Exposées à l’extérieur, ces sculptures ont été détériorées au fil des siècles par les conditions météorologiques (pluie, soleil, humidité, gel, etc.).

La coopération avec la France portera sur la conservation préventive de ces sculptures, la gestion des problèmes liés aux sels, le développement de protocole de restauration des granits, et l’étude du mécanisme de formation des desquamations en contour.

Le laboratoire de recherche des monuments historiques (LRMH) sera le partenaire principal du côté français. Le Château de Versailles interviendra lors des sessions de formation.

En mai 2019, la convention sera signée à Paris par l’Institut de protection du patrimoine du Shaanxi et la FSP en présence d’une délégation conduite par le directeur général du Bureau du patrimoine du Shaanxi. La délégation sera composée des directeurs de plusieurs institutions patrimoniales du Shaanxi en vue d’explorer de nouvelles pistes de coopération.

Dates clés :

  • Du 6 au 11 mars 2017 : mission de deux experts français issus du LRMH et du C2RMF sur deux sites de la préfecture de Xi’an (le Mausolée de Maoling et le Mausolée de Qianling). Cette mission a permis d’établir un constat d’état des statues en pierre et d’évaluer les méthodes de restauration et de conservation possibles.
  • Les 9 et 10 octobre 2017 : organisation à Paris d’un atelier de travail franco-chinois intitulé « conservation et restauration de la pierre – Château de Versailles / sites Maoling et Mausolée de Qianling ».

Dernière modification : 28/02/2019

Haut de page