Conférence franco-chinoise sur l’accompagnement du grand âge [中文]

Discours du Ministre Conseiller de l’Ambassade de France en Chine.

JPEG

Mmes et MM. les représentants des entreprises chinoises et françaises,
Mmes et MM. les représentants des médias,
Mesdames et Messieurs,

Je voudrais tout d’abord vous souhaiter la bienvenue à l’ambassade de France à l’occasion de cette 5ème conférence franco-chinoise sur l’accompagnement du grand âge et de la dépendance.

Le vieillissement est un défi important pour un grand nombre de pays dans le monde, et notamment nos deux pays. Ainsi, selon les Nations Unies, et pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, il y aura en 2020 dans le monde plus de personnes âgées de 60 ans que d’enfants de moins de 5 ans.

Il s’agit bien sûr d’un phénomène qui témoigne des progrès essentiels de la médecine et des politiques de santé publique. L’espérance de vie augmente, l’espérance de vie en bonne santé augmente, et nous devons nous en féliciter.

Mais c’est aussi un défi social et économique majeur pour nos sociétés, et un problème difficile pour les familles, pour les personnels soignants, pour les pouvoirs publics, et bien sûr pour les personnes âgées elles-mêmes, qui aspirent légitimement à la meilleure qualité de vie possible, quelle que soit leur degré d’autonomie.

Les autorités chinoises ont pris la mesure du défi que représente l’évolution démographique récente du pays.

Je pense par exemple aux 10 millions de Chinois qui souffrent, selon les estimations des experts, de la maladie d’Alzheimer. La Chine devra dans les 10 prochaines années former plus de 10 millions de personnes aux métiers d’accompagnement du vieillissement, tout en augmentant de 10 millions le nombre de lits en institutions spécialisées.

En France, les pouvoirs publics et les acteurs privés à but lucratif et non-lucratif collaborent depuis plus de 40 ans afin de permettre aux personnes dépendantes de mener une vie digne, au plus proche de leurs familles.

L’espérance de vie en bonne santé des Françaises âgées de plus de 65 ans est ainsi la plus élevée d’Europe.

L’approche française est multidisciplinaire et associe formation, accès facilité aux soins, aide sociale, accompagnement des aidants familiaux, solidarité financière, développement de thérapies non médicamenteuses, etc.

Notre objectif collectif est de permettre aux seniors de vivre le plus longtemps possible chez eux.

JPEG

En France, les Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (les EHPAD) occupent une place centrale dans le dispositif, et ont su développer des expertises uniques afin de prendre en charge des résidents lourdement dépendants.

Je tiens donc à souligner l’excellence de nos opérateurs français d’EHPAD et de résidences seniors, qui sont les leaders européens dans ce domaine, comme l’illustre leur présence en Allemagne, en Suisse et dans d’autres pays européens, mais aussi depuis plusieurs années en Chine. Plusieurs opérateurs français ont aujourd’hui des établissements opérationnels à Nankin, Pékin, Canton, Shenzhen, avec des taux d’occupation très satisfaisants.

Je souligne aussi l’approche collective en Chine de la filière française du vieillissement, qu’illustrent à la fois le Club Santé Chine et le Partenariat franco-chinois pour l’avancée en âge, deux associations représentées ici aujourd’hui.

Cette approche collégiale de la filière française fédère ainsi des architectes spécialisés dans le médico-social, des instituts de formation innovants, le leader mondial de la domotique, le 1er groupe mondial dans la sous-traitance de services collectifs et à la personne, l’un des tous premiers assureurs mondiaux, et bien d’autres encore.

Permettez-moi ici d’insister sur le fait qu’il ne s’agit pas pour ces acteurs français d’importer et de copier / coller en Chine notre modèle français, mais bien d’adapter des expertises uniques aux besoins spécifiques de la Chine, et ce en association bien sûr avec des partenaires chinois.

À cet égard, je veux saluer l’annonce en début d’année de la levée de certaines contraintes imposées aux entreprises étrangères souhaitant investir en Chine dans le secteur du vieillissement. Nous espérons que la mise en place de ce traitement identique entre acteurs domestiques et étrangers permettra de renforcer le développement des partenariats franco-chinois.

Cette conférence aujourd’hui, ainsi que la présence d’un Pavillon France à l’occasion du salon CISSE, que je vous invite d’ailleurs, amis chinois, à visiter, sont des exemples concrets de cette approche collective et pragmatique des entreprises françaises. Ces sociétés sont présentes aujourd’hui pour envisager avec vous des partenariats stratégiques et innovants afin d’améliorer la qualité de vie des personnes âgées en Chine, tout en créant aussi, bien sûr, de la valeur pour vos entreprises.

Enfin, l’action des entreprises chinoises et françaises dans le domaine du grand âge s’articule aussi avec la coopération institutionnelle bilatérale que nos deux pays se sont engagés à renforcer dans le domaine sanitaire et médico-social.

À cet égard, je souligne notamment qu’à l’occasion de la dernière visite du Président de la République en Chine début 2018, a été signé entre nos deux pays un mémorandum d’entente interministériel sur l’économie du vieillissement. La prochaine visite d’État du Président Macron en Chine en novembre prochain sera une nouvelle occasion de renforcer cette coopération riche et prioritaire entre nos deux pays.

Je souhaite également mettre en avant le programme porté par la province du Guizhou, qui vise à améliorer la prise en charge des seniors dépendants. Ce projet bénéficie du soutien financier de la Banque mondiale, mais aussi de l’Agence française du développement. Il s’appuie également sur le renforcement de la coopération technique entre la France et le Guizhou dans le domaine médico-social, et associe dans ce cadre nos entreprises.

Ainsi, chaque fois que possible, la double dimension institutionnelle et commerciale de notre coopération en santé est valorisée.

En conclusion, je ne peux que vous encourager à profiter de cette matinée pour approfondir vos échanges et pour développer ensemble de nouvelles approches sino-françaises.

Je vous assure également du soutien complet et renouvelé de l’ambassade de France en Chine pour vous accompagner dans vos projets.

En concluant, je souhaite un grand succès à vos travaux et une longue et fructueuse coopération franco-chinoise !

JPEG

Dernière modification : 21/08/2019

Haut de page