Conférence de George Kariniotakis à l’Institut ICARE sur l’énergie éolienne et les défis de son intégration à grande échelle dans les systèmes énergétiques [中文]

M. George Kariniotakis, responsable du groupe ERSEI (Energie Renouvelables et Systèmes Electriques Intelligents) au sein du CEP (Centre énergétique et procédés) de MINES ParisTech, a donné une conférence le 15 novembre 2012 devant les étudiants, professeurs et chercheurs de l’institut ICARE, Institut sino-européen sur les énergies propres et renouvelables, situé sur le campus de l’Université de Sciences et Technologies Huazhong (HUST) à Wuhan.

JPEG

La conférence de M. Kariniotakis a débuté par une présentation de son groupe de recherche et du Centre Energétique et Procédés CEP, acteurs important en matière de recherche sur l’efficacité énergétique et sur les filières énergétiques du futur.
Partant du constat de ce que représente actuellement l’énergie éolienne dans le monde et ses perspectives futures, M. Kariniotakis a rappelé que l’intégration de l’énergie éolienne dans la production d’électricité était un enjeu majeur à l’échelle européenne ou mondiale.
Le conférencier a mis en avant les défis que cette intégration à grande échelle de l’énergie éolienne pouvait soulever pour les chercheurs et les industriels, liés au mode intermittent et distribué de l’électricité produite : les systèmes de production d’électricité devant répondre au besoin d’équilibre permanent entre la demande d’énergie et l’offre (la production). Les outils prévisionnels sont ainsi nécessaires et doivent se développer.
Depuis 20 ans, les différentes études ont donné naissance à deux types de modèle de prospective : les modèles physiques et les modèles statistiques. Les méthodes de stockage de ce type d’énergie, qui permettraient de résoudre le problème de la variabilité de cette ressource, ont également été discutées.

Les questions ouvertes ont également été abordées :
-  quel est l’impact de l’(im)prévisibilité du vent sur la production de l’énergie
-  quelles sont les conséquences des situations extrêmes sur l’énergie éolienne ?
Enfin la conférence a permis d’évoquer des pistes de recherche et d’innovation pour permettre le déploiement futur et à grande échelle de cette énergie.

JPEG

Le séjour de M. Kariniotakis, soutenu par le service scientifique du Consulat général de France à Wuhan, a donné lieu à des rencontres avec les chercheurs, professeurs et étudiants de HUST.

Références :
• ICARE : http://icare.hust.edu.cn/
• CEP MINES ParisTech : www.mines-paristech.fr/Recherche/Centres-de-recherche/Centre-energetique-et-procedes-CEP/

Dernière modification : 23/11/2012

Haut de page