Conduire à Shanghai

Les résidents étrangers qui souhaitent conduire en Chine doivent être munis d’un permis de conduire chinois. Les permis de conduire nationaux et internationaux ne sont pas reconnus.

1- Conduire en Chine


Les conditions de délivrance d’un permis de conduire local - quel que soit le véhicule utilisé (voitures, motos, poids lourds...) - relèvent de la compétence exclusive des autorités chinoises. Les postes diplomatiques et consulaires français n’ont aucune compétence en la matière.

Pour l’obtention du permis de conduire chinois à Shanghai, il convient de s’adresser au centre d’examen situé au 1330 Hamil Lu, District de Changning, du lundi au vendre de 09h00 à 17h00. Il s’agit uniquement d’un examen écrit (sans épreuve de conduite pratique) avec examen de santé. Vous devez pour cela disposer d’un titre de séjour de résident, de la traduction de votre permis de conduire français ainsi que de l’original de celui-ci.

Les Français de passage qui souhaitent conduire à Shanghai doivent également s’adresser au Bureau de la circulation (1330 Hami Lu) et présenter leur permis de conduire étranger traduit en chinois, leur passeport et visa, leur réservation d’hôtel, le contrat de location du véhicule, les documents afférents à l’immatriculation et à la mise en circulation du véhicule. L’autorisation de conduire est délivrée pour une durée correspondant au séjour et au contrat de location.

2- Perte ou vol de permis de conduire français


Les ambassades et consulats n’ont aucune compétence en matière de délivrance ou renouvellement de permis de conduire français. Aussi, en cas de perte ou de vol à l’étranger et après avoir fait une déclaration de perte ou de vol auprès du service consulaire concerné (sur production, obligatoirement, de la déclaration établie par vos soins auprès des autorités locales compétentes), il vous appartient de prendre contact avec la préfecture ou sous-préfecture qui a délivré votre permis de conduire, seule habilitée à vous délivrer un duplicata de votre document initial.

3- Le permis de conduire international


Si le permis de conduire international n’est pas reconnu pour la conduite en Chine, il peut néanmoins vous être utile lors de vos déplacements dans les pays tiers.

La délivrance du permis de conduire international, valable pendant une durée de 3 ans renouvelable, est de la seule compétence des préfectures ou sous-préfectures en France. Il est établi sur production du formulaire renseigné de demande de permis de conduire international disponible dans ces administrations, du permis national en cours de validité, d’un justificatif d’identité et éventuellement d’un justificatif de domicile, documents accompagnés de deux photographies d’identité.

4- L’assurance en responsabilité pour les accidents de la circulation automobile


Rendue obligatoire sur le fondement de l’article 17 du la Loi sur la sécurité routière, l’assurance en responsabilité pour les accidents de la circulation automobile doit être souscrite par le propriétaire de la voiture, pour couvrir les dommages infligés au tiers accidentés. La même loi organise dans son article 98 les sanctions si le propriétaire ou gestionnaire du parc automobile n’a pas contracté cette assurance obligatoire : une amende qui s’élève au double des frais d’assurance et la confiscation du véhicule jusqu’à ce que l’amende ait été acquittée.

L’assurance du chauffeur est, elle, facultative selon la loi.

A lire également :

- Réglementation sur les accidents de la circulation ;
- Contrôles et sanctions relatifs à la circulation automobile ;
- La conduite sous l’emprise de l’alcool.

Dernière modification : 08/10/2020

Haut de page