Communiqué conjoint franco-chinois [中文]

25 avril 2013 – 18 h00

Bâtir ensemble un monde de paix, de démocratie, de prospérité et de progrès

Bâtir ensemble un monde de paix, de démocratie, de prospérité et de progrès

A l’invitation du Président chinois M. Xi Jinping, le Président de la République française, M. Hollande effectue une visite d’Etat en République populaire de Chine. du 25 au 26 avril 2013. Les deux chefs d’Etat ont échangé de manière approfondie leurs points de vue sur les relations bilatérales et sur les grands dossiers internationaux et sont parvenus à d’importants consensus.

1. Les deux parties partagent le constat qu’avec l’accélération de la mondialisation, l’humanité fait face à des changements profonds et sans précédent, et tous les pays voient désormais leurs destins intimement liés. La France et la Chine attachent une grande importance au progrès et au développement social, et partagent un même souhait de développement pacifique, de coopération mutuellement bénéfique, et de démocratisation des relations internationales. Les deux chefs d’Etat réaffirment les responsabilités importantes des deux pays dans le monde d’aujourd’hui, et la nécessité d’une concertation maintenue et poussée entre les deux pays sur les grandes questions internationales et les crises régionales ainsi que d’une coordination renforcée pour relever ensemble les défis globaux tels que le terrorisme, la prolifération des armes de destruction massive, la sécurité alimentaire et le changement climatique.

La France et la Chine, membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, sont déterminées à apporter une contribution active à la paix et à la sécurité internationales, ainsi qu’au développement, conformément aux buts et principes de la Charte des Nations unies. Elles promeuvent le multilatéralisme et la construction d’un monde multipolaire et déploient leurs efforts pour promouvoir un ordre mondial plus égalitaire et équilibré, des règles internationales élaborées collectivement à travers la concertation d’égal à égal, ainsi que le règlement par le dialogue des différends internationaux. Les deux parties affirment leur volonté de renforcer leur coordination et leur coopération sur une réforme de la gouvernance mondiale.

Les deux parties réaffirment leur attachement au renforcement du rôle du G20 comme principal forum de la coopération économique internationale, et leur engagement pour une croissance mondiale forte, durable et équilibrée, pour développer les marchés et contre toute forme de protectionnisme. Les deux parties entendent renforcer leur coopération sur les sujets abordés dans le cadre du G20. Elles souhaitent que les échanges commerciaux s’effectuent dans un monde ouvert fondé sur des règles commerciales équitables. Elles s’engagent à renforcer leur coopération en matière de protection et d’application des lois dans le domaine de la propriété intellectuelle. La France accueille favorablement les efforts de la Chine en vue d’adhérer à l’Accord sur les marchés publics de l’OMC. Les deux pays soutiennent la réforme du FMI et manifestent leur attachement à la rapide mise en œuvre de la réforme des quote-parts et de la gouvernance décidée en 2010. Elles soulignent leur soutien aux efforts de renforcement de la supervision et la régulation financières, et à la réforme du système financier et monétaire international. Les deux pays conviennent de renforcer leur coopération dans le domaine du développement, et réaffirment leur soutien à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement, ainsi que leur volonté de déployer leurs efforts pour soutenir les pays en voie de développement, en particulier en Afrique.

2. Les chefs d’Etat réaffirment leur profond attachement à la relation franco-chinoise, dont ils soulignent l’importance primordiale, comme exemple d’une coexistence pacifique, d’une coopération mutuellement bénéfique et d’un développement conjoint entre deux pays de systèmes sociaux et cultures différents. Les deux parties souhaitent continuer de promouvoir un développement de la relation fondé sur les principes de stabilité, de respect mutuel, de bénéfice mutuel, dans une perspective stratégique de long terme.

Les deux pays réitèrent le respect réciproque de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de leur partenaire, ainsi que de ses intérêts vitaux et du choix souverain de sa voie de développement. La France réaffirme qu’elle s’en tient à la politique « d’une seule Chine ».

Les chefs d’Etat s’engagent à renforcer la confiance mutuelle politique et stratégique, à poursuivre le mécanisme de rencontre annuelle entre les chefs d’Etat et à renforcer le dialogue stratégique, afin de donner une impulsion nouvelle à l’approfondissement du partenariat stratégique global franco-chinois, dans toutes ses composantes.

Les deux chefs d’Etat soulignent leur volonté de renforcer la coopération économique et commerciale suivant les principes du bénéfice mutuel et du développement conjoint. Ils soulignent l’importance du développement des investissements porteurs, dans la durée, de croissance et d’emplois et la nécessité que les investissements bénéficient au sein du pays partenaire d’un environnement transparent et favorable. Les chefs d’Etat sont convenus de renforcer leur coopération sur les questions économiques et financières, et décident d’établir un dialogue économique et financier de haut niveau entre les deux pays.

Les deux chefs d’Etat manifestent leur haute appréciation de la coopération active entre les deux pays dans le domaine des usages pacifiques de l’énergie nucléaire, déployant depuis 30 ans, en parallèle, la coopération industrielle et la coopération scientifique et technique. Les chefs d’Etat réaffirment le caractère global et durable du partenariat entre la France et la Chine dans le domaine du nucléaire civil, se félicitent de la signature d’accords importants entre les gouvernements et les industriels des deux pays, ont pris connaissance avec satisfaction du bon avancement de la construction des réacteurs EPR de Taishan 1 et 2, et indiqué leur souhait que la coopération se poursuive dans le respect de la maîtrise des coûts, des plus hauts standards de sûreté, de sécurité et de protection de l’environnement. Ils réaffirment leur volonté que :

1. Soient assurés l’achèvement et l’entrée en fonctionnement, suivant le calendrier fixé, des deux tranches du site de Taishan ;

2. De nouveaux types de réacteurs de troisième génération sûrs et compétitifs soient co-développés par des entreprises des deux pays ;

3. La coopération dans le cycle du combustible soit renforcée à travers le développement de la coopération en matière d’exploitation minière d’uranium naturel à l’étranger et dans le domaine du retraitement – recyclage du combustible usé ;

4. La sûreté nucléaire devienne le quatrième axe de ce partenariat.

Les deux chefs d’Etat apportent leur parrainage aux célébrations du trentième anniversaire de la coopération nucléaire qui se dérouleront en 2013.

Les deux parties soulignent le caractère mutuellement bénéfique de la coopération bilatérale dans le secteur de l’aviation civile et de l’industrie aéronautique et ses vastes perspectives pour l’avenir. Les deux parties sont convenues de l’intérêt majeur de la coopération industrielle menée entre les entreprises des deux pays, notamment à travers la chaîne d’assemblage d’A320 de Tianjin et le centre de fabrication de pièces composite Airbus - Hafei de Harbin, la participation des industriels français au programme aéronautique chinois C919, la coopération relative aux hélicoptères civils et dans le domaine de la motorisation et de renforcer leurs actions conjointes en matière de recherche et de développement, de financement et de production dans ce domaine. Elles se félicitent aussi de la coopération existant entre les autorités chargées de l’aviation civile et entendent renforcer la coopération technique dans ce domaine.

La France et la Chine conviennent d’élargir les coopérations dans les domaines du transport ferroviaire, de l’agriculture moderne et de l’agro-alimentaire, des économies d’énergie dans le secteur industriel, des énergies nouvelles, du développement urbain durable, de la santé et du numérique. Les deux parties s’engagent à renforcer leurs négociations sur un accord de sécurité sociale, et soutiennent et facilitent les échanges entre petites et moyennes entreprises.

Les chefs d’Etat soulignent l’importance de promouvoir la connaissance et la compréhension mutuelles entre les peuples français et chinois à travers le développement des échanges humains. Les deux parties souhaitent approfondir leur coopération et les échanges entre les deux pays dans les domaines culturel, éducatif, universitaire, scientifique et technologique, comme levier pour l’innovation et la compétitivité, et à renforcer leurs échanges et coopérations en matière de protection et de valorisation des patrimoines et en matière de prévention et de lutte contre le trafic actuel de biens culturels. Les deux parties affirment leur volonté de promouvoir la langue française en Chine et la langue chinoise en France.

Les deux parties soulignent l’importance, pour le développement de chaque pays, de la promotion et de la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales conformément aux buts et principes de la Charte des Nations Unies. Les deux parties réaffirment l’importance de poursuivre le dialogue et les échanges entre l’Union européenne et la Chine sur les droits de l’homme sur la base de l’égalité et du respect mutuel.

Les chefs d’Etats partagent le constat que l’Europe et la Chine sont toutes deux des forces stratégiques de grande influence sur la scène internationale et des partenaires d’importance pour contribuer à la paix, à la prospérité et à la stabilité du monde, ainsi que pour lutter contre le protectionnisme et relever les défis globaux. Les deux parties sont convenues de déployer leurs efforts conjoints pour accroître l’influence internationale de la relation Europe – Chine au XXIème siècle, caractérisée par le respect mutuel et la coopération mutuellement bénéfique.

Les chefs d’Etat s’accordent pour organiser solennellement en 2014 les célébrations du 50ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la République française et la République populaire de Chine, événement historique et symbolique qui témoigne du caractère exemplaire des relations franco-chinoises. Les deux parties estiment que cette célébration constitue une opportunité pour donner une nouvelle impulsion à leur partenariat global stratégique et de renforcer la stabilité, la continuité ainsi que le caractère constructif et innovant des relations franco-chinoises.

Dernière modification : 29/04/2013

Haut de page