Communiqué de l’Ambassade de France en Chine sur le 4ème anniversaire de la campagne ciblée sur les avocats lancée le 9 juillet 2015 [中文]

« La France suit avec attention la situation des avocats et défenseurs des droits de l’Homme inquiétés au seul motif de défendre pacifiquement les droits de leurs concitoyens et dont la situation s’est dégradée depuis la campagne lancée le 9 juillet 2015 ciblée sur les avocats.

La France est particulièrement préoccupée de la situation de l’avocat WANG Quanzhang dont le procès à huis clos s’est tenu le 26 décembre à Tianjin et qui est détenu depuis juillet 2015. WANG Quanzhang est poursuivi pour avoir simplement exercé son métier d’avocat. La France appelle la Chine à le libérer immédiatement et rappelle son attachement à l’Etat de droit, dans lequel la capacité des avocats à exercer librement est fondamentale.

La situation du lauréat du Prix franco-allemand des droits de l’Homme de 2018, M. YU Wensheng, est également un sujet d’inquiétude. Cet avocat défenseur des droits de l’Homme et membre du réseau China Against Death Penalty a été arrêté en janvier 2018 après avoir publié un texte suggérant des amendements à la constitution.

La France est attachée à son dialogue sur les droits de l’Homme avec la Chine. A cette occasion, elle appelle régulièrement la Chine à respecter ses engagements internationaux, y compris le Pacte international relatif aux droits civils et politiques qu’elle a signé ».

Dernière modification : 09/07/2019

Haut de page