Cinquième anniversaire de l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones en conflit (ALIPH) [中文]

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

CINQUIÈME ANNIVERSAIRE DE L’ALLIANCE INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE DANS LES ZONES EN CONFLIT (ALIPH) – DEUXIÈME CONFÉRENCE DES DONATEURS - PARIS, 31 JANVIER 2022
26 janvier 2022

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, et l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones en conflit (ALIPH) accueilleront à Paris, au musée du Louvre, le 31 janvier 2022, la deuxième conférence des donateurs et des partenaires d’ALIPH.

ALIPH a été créée en mars 2017 à l’initiative de la France et des Emirats arabes unis, en réaction à la destruction massive du patrimoine culturel dans les pays du Sahel ou du Moyen-Orient. Fondation de droit suisse basée à Genève, c’est le principal fonds mondial exclusivement dédié à la protection du patrimoine dans les zones en conflit ou en sortie de crise.

En cinq ans, ALIPH est devenue un acteur central de ce domaine, avec près de 150 projets financés et accompagnés dans une trentaine de pays, sur quatre continents. Ses interventions concernent parmi les plus grands trésors culturels de l’humanité, notamment le Tombeau des Askia au Mali, les Musées de Mossoul (Irak) et de Raqqa (Nord-Est de la Syrie), le Minaret de Djam et la Citadelle de Bala Hissar (Afghanistan), ou encore l’Arche de Ctésiphon (Irak). Son action s’est progressivement élargie au Musée d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, à la vallée de Sondondo au Pérou, en passant par Agadez au Niger, Ghadamès en Libye, Adulis en Erythrée, Ta’izz au Yémen ou encore Koh Ker au Cambodge. Engagée en faveur de la protection du patrimoine dans sa diversité, ALIPH finance également la réhabilitation de sites religieux chrétiens, musulmans, juifs, yézidis et d’autres minorités dans des pays déchirés par la guerre comme l’Irak. Et face aux situations d’urgence, comme la pandémie de COVID-19 ou l’explosion du port de Beyrouth du 4 août 2020, l’Alliance a mobilisé ses ressources et son expertise avec la rapidité et la capacité d’innovation qui la caractérisent.

Lors de la première conférence des donateurs d’ALIPH, qui s’était tenue au musée du Louvre le 20 mars 2017, la France et les Émirats arabes unis avaient été rejoints par cinq autres pays, l’Arabie saoudite, le Koweït, le Luxembourg, la Chine et le Maroc, ainsi que par trois donateurs privés, Dr Thomas S. Kaplan, la Fondation Gandur pour l’Art et la Fondation Andrew W. Mellon.

Cette deuxième Conférence des donateurs, que la France a souhaité accueillir dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, sera l’occasion pour la communauté internationale de réaffirmer son soutien au patrimoine des pays en guerre, levier de développement durable, de réconciliation et de paix, au moment où plusieurs conflits témoignent de l’actualité de cet enjeu.

Un événement organisé dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne

Contacts presse
Ministère de l’Europe et des affaires étrangères

Service presse
Tél : 01 43 17 57 57
Presse.dcp@diplomatie.gouv.fr

Ministère de la Culture
Délégation à l’information et à la communication

Tél : 01 40 15 83 31
service-presse@culture.gouv.fr

Contact presse
ALIPH

Sandra Bialystok
Responsable de la communication et des Partenariats
Tél : +41 79 897 48 89
sandra.bialystok@aliph-foundation.org

Dernière modification : 27/01/2022

Haut de page