Chapitre 100 : Changhai la catholique – les ordres religieux féminins

En plus des ordres religieux classiques, une série impressionnante d’ordres religieux féminins ont œuvré à Changhai. Les premières arrivées furent les Filles de la Charité, suivies de près par les Sœurs Auxiliatrices, puis bien d’autres. Ces ordres avaient mission de former les jeunes filles dans le respect de la religion, mais aussi d’assister les démunis, les vieux et les malades.

En plus des ordres religieux classiques, une série impressionnante d’ordres religieux féminins ont œuvré à Changhai. Les premières arrivées furent les Filles de la Charité, suivies de près par les Sœurs Auxiliatrices, puis bien d’autres. Ces ordres avaient mission de former les jeunes filles dans le respect de la religion, mais aussi d’assister les démunis, les vieux et les malades.

Les Sœurs de la Charité, premières arrivées

L’ordre des Sœurs (ou Filles) de la Charité, connu également comme Sœurs de St Vincent de Paul, fut crée en 1633 par Saint Vincent de Paul, figure du renouveau spirituel et apostolique du XVIIe siècle. Les sœurs avaient mission de se consacrer au service des malades et au service corporel et spirituel des pauvres, échappant ainsi aux règles de la clôture. Les premières Sœurs de la Charité à fouler le sol chinois le furent en 1847 à Ningbo où elles créèrent un dispensaire. Elles furent affectées à l’Hôpital Général, crée en 1864 par les autorités françaises et anglaises. Elles y servirent jusqu’en 1913, date à laquelle elle passèrent la main aux Sœurs franciscaines. Une des plus connues parmi les Sœurs fut Sœur Allègre qui eut une conduite héroïque pendant le siège du Beitang à l’été 1900.

Le siège de leur institution était la « Maison Centrale » sise au 149, avenue Dubail (Chongqing lu) qui a été magnifiquement restaurée. Elles officiaient à l’Hôpital Sainte Marie (Ruijin), à l’Hôpital et à l’hospice St Joseph, ainsi qu’au dispensaire de Lujiazui.

Les Sœurs auxiliatrices des âmes du purgatoire

L’ordre fut crée en 1856 à Paris par Mademoiselle Eugénie Smet (Mère Marie de la Providence). La mission de l’ordre était de délivrer les âmes du purgatoire par une action de grâce. Les premières sœurs arrivèrent à Changhai en 1867 et se chargèrent du développement de l’orphelinat de Seng-mou-tseu à Xujiahui. L’orphelinat comprenait une école pour sourds, un dispensaire, un atelier de formation, une école pour filles et un couvent où elles résidaient et dont le bâtiment a été préservé quoique transformé en restaurant. Elles dirigeaient également le couvent St Joseph, en face de l’église du même nom, rue Montauban (Sichuan nan lu).

Elles ont été à l’origine de centaines de vocations parmi les jeunes chinoises et avaient pour ce faire crée la Congrégation de la présentation de la Sainte Vierge. En 1936, elles étaient au nombre de 183, dont 105 étaient chinoises.

Les Sœurs de la présentation (« Présentandines »)

L’ordre des Présentandines avait été crée en 1855 par le père Sicca et approuvé en 1867 par Monseigneur Languillat, vicaire apostolique de Nankin. La formation des postulantes avait été confiée aux Soeurs Auxiliatrices. Les postulantes réalisaient leur noviciat pendant deux ans, étaient ensuite envoyées en province pour une mission d’enseignement et d’évangélisation, et revenaient à Seng-Mou-Tseu se mettre à la disposition de la Mère Supérieure. A la fin des années trente, elles étaient au nombre de 240, dont la moitié à Changhai.

Les Carmélites

L’ordre des Carmélites date de 1248, lorsqu’il fut approuvé par le pape Innocent IV. L’ordre doit son développent aux efforts de Sœur Thérèse d’Avila en Espagne et s’est ensuite disséminé dans le Monde. Les premières Carmélites à mettre le pied en Chine furent un groupe de sœurs originaires du monastère de Laval, et qui arriva en 1869. Dès sa fondation en 1874, elles s’occupèrent du Carmel de St Joseph, à Xujiahui. En 1927, elles fondirent un couvent à Chongqing, ainsi qu’à Jiaxing. A la fin des années trente, elles étaient au nombre de 18 à Changhai.

Les Franciscaines Missionnaires de Marie

La congrégation des Franciscaines missionnaires de Marie a été fondée en Inde par Hélène de Chappotin de Neuville en janvier 1877. L’ordre se dédiait à porter la bonne parole et annoncer l’Evangile du Salut à ceux parmi lesquels l’Église était moins présente, avec une préférence pour les pauvres.

Les premières Sœurs de l’ordre arrivèrent à Chefoo (Yantai) en 1886 où elles s’établirent. Elles vinrent à Changhai en 1913 lorsqu’elles relevèrent les Sœurs de la Charité à l’Hôpital Général. Elles s’occupèrent également de l’Hôpital du Sacré Cœur crée par Loh Pa-Hong. A la fin des années trente, elles étaient 400 en Chine, réparties dans 50 institutions.

Les Petites Sœurs des pauvres

Les Petites Sœurs des pauvres est un ordre fondé en 1839 à St Servan en Bretagne par la mère Jeanne Jugan. L’ordre était principalement engagé dans une action caritative internationale pour l’accueil et le soin des personnes âgées pauvres et isolées.

Les premières sœurs arrivèrent à Changhai en 1904 et résidaient près de l’église St François Xavier de Tonkadou (Dongjiadu). Ne possédant pas la langue, elles eurent beaucoup de difficultés à s’adapter, mais le firent grâce aux Sen, famille catholique chinoise de Changhai qui les aida à fonder l’Hospice de Eulaoyeu à Nantao (Nanshi) dans la vieille ville. L’hospice pouvait accommoder jusqu’à 320 résidents et ceci sans obligation de conversion. Les sœurs furent tellement appréciées qu’un noviciat fut crée attenant à l’hospice afin de former des jeunes chinoises à leur exemple.

Les autres ordres religieux féminins représentés à Changhai

Les Sœurs du Sacré Cœur qui ouvrirent leur première institution en Chine en 1926 et qui fondèrent leur institution pour filles, au 622 de l’avenue Joffre en 1932 et qui a été très longtemps le siège de l’Académie des Sciences Sociales de Changhai.
Les Soeurs salésiennes, ordre formé en 1869 par Marie Mazzarello sous la direction de Don Bosco et dont les premières arrivèrent à Changhai en 1924 et fondirent une école qui fut malheureusement détruite lors de troubles de 1927.
Les Sœurs de Maryknoll, ordre crée aux Etats Unis en 1912, dont les premières arrivèrent en 1921 et œuvrèrent à l’hôpital psychiatrique de Pei-Chiao, près de Changhai.

Les Sœurs de Loretto, ordre crée en 1812 au Kentuky par Mary Rhodes et dont l’œuvre se concentrait sur l’enseignement. L’école et le couvent de Loretto furent ouverts à Changhai en 1933 au 118 et 224, Quinsan road (Kunshan road), dans la Concession Internationale.


Cet article est le dernier de la série de Changhai la Catholique. Nous reprendrons le cours de l’histoire dans le prochain article. Restez branchés….

Illustration 1 : Maison centrale des Sœurs de la Charité

JPEG - 8.5 ko

Illustration 2 : Couvent de Seng Mou Tseu
JPEG

Illustration 3 : Monseigneur Languillat
JPEG

Illustration 4 : Institut du Sacré Coeur
PNG

Illustration 5 : Scène prise à l’hospice de EuLaoYeu
PNG

Illustration 6 : Carmel St Joseph de Zi Ka Wei
PNG

Dernière modification : 04/08/2017

Haut de page