Cérémonie de démarrage d’un projet sino-français de MDP à Chengdu [中文]

CHENGDU, le 18 décembre 2010

Le « Projet pilote sino-français de développement du MDP (mécanisme de développement propre) et de renforcement de capacités en milieu rural » a été lancé le 18 décembre à Chengdu, capitale de la province du Sichuan.

M. GUO Risheng, directeur général de l’ACCA21 (Centre administratif pour l’agenda du 21ème siècle de Chine), M. PENG Sizhen, directeur général adjoint du Centre, M. SUN Chengyong, Directeur général du département du développement social du MOST (ministère chinois des Sciences et Technologies), M. PENG Yuxing, directeur général du DOST (Département provincial des sciences et technologies) de Sichuan, M. Rousseau, consul général de France à Chengdu, et M. Percheron, directeur adjoint de l’AFD (Agence française de développement) à Pékin, ont assisté à la cérémonie de démarrage du projet.

Sous l’égide de l’ACCA21, de l’AFD, et du FFEM (Fonds français de l’environnement mondial), le projet pilote sino-français du développement du MDP et de renforcement de capacités en milieu rural a pour objectif de promouvoir des projets de réduction des émissions de gaz à effet de serre et un développement durable des régions rurales du sud-ouest de la Chine, grâce au MDP et à un mécanisme volontaire de réduction des émissions carbones.

Ce projet mettra l’accent sur le développement des projets MDP de biogaz individuels ruraux à petite échelle et sous forme programmatique, le développement de méthodologies et de projets MDP concernant des plantations de bambou ainsi que l’étude de faisabilité d’un projet MDP relatif à « l’agriculture de conservation ».

M. GUO Risheng, directeur de l’ACCA21, a déclaré lors de la cérémonie que : « la Chine s’est engagée à réduire ses émissions de gaz carbonique par unité de PIB de 40 à 45% d’ici 2020 par rapport au niveau de 2005. Cet objectif sera mis en exécution dans des secteurs et des entreprises à tous les échelons du pays lors de son 12e plan quinquennal.

Le gouvernement chinois a décidé d’entreprendre, à titre d’essai, le commerce de carbone sur le marché domestique. Ce marché aura un immense potentiel en Chine. Je souhaite que les entreprises de divers secteurs puissent réaliser un développement durable face au changement climatique, grâce à la réduction des émissions carbones et à l’économie d’énergie. »

M. Rousseau, consul général de France à Chengdu, a noté que « ce projet fait partie de la coopération entre la Chine et la France face au changement climatique, qui incarne également le partenariat stratégique global Chine-France. Grâce à ce projet, les échanges et la coopération entre les deux pays seront davantage renforcés. »

M. PENG Yuxing, Directeur général du DOST, a indiqué que la province de Sichuan prête beaucoup d’attention au changement climatique. Grâce au projet sino-français qui contribue au développement de MDP sur le biogaz individuel, les paysans de Sichuan utilisent moins de bois et de charbon comme combustibles, et cela permet ainsi de réduire les émissions de gaz à effet de serre, d’augmenter les revenus des habitants, et d’améliorer leur niveau de vie.

Après la cérémonie de lancement, M. WANG Shu, directeur adjoint au sein du département chargé de la lutte contre le changement climatique de la NDRC (Commission Nationale pour le Développement et la Réforme), a prononcé un discours sur les pratiques et défis en matière de recherches sur les mécanismes du marché carbone en Chine. Par ailleurs, M. DUAN Maosheng, docteur et maître de conférences de l’Université de Tsinghua a présenté une synthèse des derniers pourparlers sur les MDP lors de la conférence internationale sur le changement climatique à Cancun.

Des représentants des centres de MDP et des différentes institutions ont également échangé leurs points de vue sur divers sujets, tels que la mise en place des projets agricoles et sylvicoles en Chine, le Panda standard, les nouveaux problèmes dans le secteur MDP, le développement du système financier de marché carbone en Chine, le renforcement de capacités et le développement potentiel des centres MDP locaux.

Dernière modification : 26/01/2011

Haut de page