Carole Martinez enthousiasme Wuhan ! [中文]

Les 14 et 15 mars 2014, Carole Martinez a fêté la francophonie avec les Wuhanais à travers 3 évènements : café littéraire, concours de mini romans et conférence grand public à la bibliothèque provinciale du Hubei.

Après avoir lancé son premier café-philo en 2011, le Service de coopération et d’action culturelle-Institut français de Chine du Consulat général de France à Wuhan propose régulièrement des cafés à thème permettant d’aborder divers sujets de réflexion (BD, économie, société…). S’y ajoute un concept original : organiser ces rencontres dans un café insolite qui incite à découvrir le charme et la convivialité d’un lieu atypique de Wuhan.

L’objectif de ces rencontres est d’offrir aux enseignants et apprenants l’opportunité d’échanger avec des professeurs, des écrivains français et d’élargir leurs connaissances dans différents domaines des sciences humaines et sociales (littérature, philosophie, économie…).

Le dernier en date, un café littéraire, s’est tenu dans le cadre de la 19ème fête de la francophonie en Chine organisée par l’Ambassade de France en Chine et relayée par les Consulats.

JPEG - 121.4 ko
Les participants du café littéraire du 14 mars

Madame Carole Martinez, lauréate du prix Goncourt des lycéens 2011, est ainsi venue rencontrer le public étudiant vendredi 14 mars au café Javair pour évoquer son parcours d’écrivain, ses sources d’inspiration et ses œuvres littéraires.

JPEG - 90.6 ko
Carole Martinez, lauréate du prix Goncourt des lycéens 2011

Son intervention passionnée sur son roman « le cœur cousu » a soulevé un vif enthousiasme dans l’assistance composée d’étudiants, doctorants et enseignants-chercheurs des universités de Wuhan, du Hubei et de l’université normale de Centre Chine. Elle a d’abord expliqué la tradition espagnole du cœur cousu qui consiste, pour les femmes en fin de vie, à coudre un cœur dans lequel elles insèrent des petits papiers sur lesquels sont notés tous leurs secrets, les plus jalousement gardés. Ce cœur cousu se passe de mère en fille. L’histoire mythique de l’arrière grand-mère de Carole Martinez comportant beaucoup de blancs et de secrets, l’auteur a alors décidé de s’emparer de ces blancs pour réécrire l’histoire de cette aieule, comme un cœur cousu qui aurait finalement été ouvert.

JPEG - 141.8 ko
Carole Martinez entourée des étudiants lors du café littéraire

La soirée s’est poursuivie par la proclamation des résultats du concours de mini-romans auquel participaient les étudiants des départements de français des universités de la circonscription. Chaque candidat a eu la chance de voir son mini-roman commenté par Carole Martinez, présidente du jury. Elle a pointé ce qui l’a touché dans chaque travail rédigé sur la thématique des femmes, thème choisi en écho à la journée de la femme qui a lieu le 8 mars.

JPEG - 109.6 ko
Carole Martinez remettant le 1er prix à MENG Xuezhi

Melle MENG Xuezhi, étudiante de 2ème année à l’université du Hubei a remporté le 1er prix pour son œuvre intitulée : « la fée » sous les applaudissements de ses camarades et de ses professeurs. Tous les participants au concours ont bénéficié des chaleureux conseils de l’écrivain sur leur production et ont été récompensés par des cadeaux.

Carole Martinez est ensuite intervenue samedi 15 mars à la bibliothèque provinciale du Hubei sur le thème de «  La recherche des origines à travers l’écriture » auprès de francophones et non francophones de la circonscription, faisant ainsi découvrir la diversité et la richesse de la francophonie littéraire à de très nombreux participants de tous les âges.

JPEG - 121.8 ko
Le public à la bibliothèque provinciale du Hubei

Après avoir parlé son premier roman centré sur l’histoire familiale, elle a évoqué son dernier roman Du domaine des murmures couronné par le prix Goncourt des lycéens en 2011. Dans ce livre centré sur l’histoire des femmes à travers les siècles, Carole Martinez a exploré le chemin qu’ont pris les femmes entre le 11ème et le 20ème siècle pour acquérir leur autonomie, notamment grâce au spirituel, au sacré et au fait de vivre en recluse. Cette forme de pouvoir féminin – sur lequel très peu d’information existe - a intéressé l’écrivain qui a bâti son roman sur cette forme étrange de liberté des femmes. Les questions qui ont suivies -nombreuses et passionnées- ont montré l’intérêt marqué du public pour le travail de l’écrivain sur les femmes et pour la littérature française en général. La rencontre s’est achevée par une séance de dédicaces.

JPEG - 41.6 ko
Carole Martinez dédicaçant un de ses livres

Présentation de la conférencière

Carole Martinez est un auteur de littérature d’enfance et de jeunesse et une romancière française d’origine espagnole. Adolescente, elle se passionne pour Hermann Hesse, lit les poètes, Hugo, Apollinaire et Rimbaud, et écrit ses premières nouvelles. Amoureuse de l’œuvre de Claudel et de Shakespeare, elle s’imagine une vie sur les planches et tente de monter une troupe de théâtre.

Elle choisit ensuite la voie de l’enseignement et devient professeur de français dans un collège près de Paris. Elle profite d’un congé parental en 2005 pour se lancer dans l’écriture. Elle désire écrire « quelque chose qui soit entre le conte et le roman. » Puisant dans les légendes de sa tradition familiale espagnole, elle brode Le cœur cousu à partir des histoires que sa grand-mère lui racontait sur sa propre mère. Ce premier roman paru aux éditions Gallimard est un formidable succès, se vendant à des dizaines de milliers d’exemplaires.

Carole Martinez reçoit le prix Renaudot des lycéens en 2007, le prix Ouest-France Étonnants Voyageurs 2007 ainsi que le Prix Ulysse de la première œuvre 2007.

Au début de l’année 2011, elle publie un roman policier pour la jeunesse, L’Œil du témoin, après un premier essai publié à la fin des années 90, Le Cri du livre.

Son second roman, non destiné à la jeunesse Du domaine des Murmures , nominé pour le prix Goncourt, obtient le prix Goncourt des lycéens en 2011 ainsi que le prix Marcel Aymé en 2012.

Pour aller plus loin :

Retrouvez tous les évènements de la 19ème fête de la francophonie à Wuhan :

Dernière modification : 19/03/2014

Haut de page