Café des sciences "Safari au fond des océans" [中文]

A l’occasion de la clôture de l’exposition « Abysses »*, le Service pour la science et la technologie de l’Ambassade de France en Chine, le SCAC-IFC du Consulat général de France à Chengdu et CITIC Chengdu organisent un café des sciences le samedi 26 octobre par Jozée Sarrazin.

Jozée Sarrazin

Jozée Sarrazin a un doctorat en Sciences de l’Environnement de l’Université du Québec à Montréal, elle travaille comme chercheuse au Centre Ifremer de Brest depuis septembre 2002. L’objectif de ses recherches est de combiner des études écologiques avec des mesures environnementales. La vulgarisation de ses travaux de recherche fait partie intégrante de ses priorités. Depuis plusieurs années, Jozée a participé à la réalisation de deux films sur les écosystèmes extrêmes, d’un CD-Rom. Elle a donné plusieurs conférences grand public et participé à l’élaboration de plusieurs sites web visant à valoriser ses travaux et faire connaître des écosystèmes fascinants.

Exposition : Abysses

L’exposition Abysses regroupe la plus grande collection de créatures des grands fonds marins jamais présentée au public. Des poissons très étranges. Certains de ces animaux des fonds abyssaux ressemblent aux images tirées de films de science-fiction.

L’exposition Abysses regroupe la plus grande collection de créatures des grands fonds marins jamais présentée au public. Des poissons très étranges. Certains de ces animaux des fonds abyssaux ressemblent aux images tirées de films de science-fiction. Sans doute ont-ils inspiré nombre de réalisateurs pour leurs créations cauchemardesques. Des créatures qui pourtant brillent d’une beauté presque surnaturelle. Ces animaux proviennent d’un environnement où la pression de l’eau est très élevée, où la luminosité est très faible et où il fait un froid continu, ce qui a eu pour conséquence la modification de leur anatomie : de grands yeux disproportionnés, de très longues dents, des plumes pour ailerons, des becs de perroquet et des lumières bioluminescentes caractérisent la plupart d’entre eux.

En mettant en lumière cette faune méconnue, la commissaire de l’exposition, Claire Nouvian, souhaite provoquer une prise de conscience du grand public sur les nombreux dangers qui menacent les océans et nous inviter à changer nos comportements pour mieux les protéger.

L’exposition, qui a déjà été présentée à Shanghai, Hangzhou, Kunming et Canton, poursuivra son itinérance en Chine jusqu’en 2014. Elle est réalisée en collaboration avec le Musée national d’histoire naturelle de Paris, notamment son service de taxidermie qui s’est chargé de la préparation des animaux et a développé une technique spéciale permettant de les présenter dans des aquariums en dépit de leur très grande fragilité.

Dernière modification : 24/10/2013

Haut de page